Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Comme un boulet...

! Signaler un contenu abusif

Je suis très ouvertement amoureux de ma femme. Elle occupe véritablement 100% de mes fantasmes ! Jamais auparavant je n’avais été autant épris d’une femme. Oui, j’ai eu des copines, des amantes et bien des aventures… Mais jamais je n’aurais cru possible de rencontrer une personne comme elle.

Nous sommes ensemble depuis 12 ans, et j’ai toujours eu une peur bleue de ne plus être excité par elle… Que son odeur se mette à me déplaire… Que la routine diminue mon appétit pour son corps…

Mais en fait, c’est totalement le contraire que je vie ! À chaque jour qui passe, je me vois de plus en plus attiré par son corps, son odeur, ses formes… Le candaulisme, pour moi, était l’évolution naturelle des choses… J’adore l’entendre jouir, regarder son corps bouger, observer sa peau réagir aux caresses…

Seulement voilà… pas tout les hommes ne sont ouverts à ma présence… Ma femme et moi travaillons dans le public et beaucoup d’hommes lui font des avances. Pas seulement les clients, des confrères de travail se sont aussi manifestés… J’avoue que ça m’excite terriblement quand elle me raconte s’être fait chanter la pomme pendant plus d’une heure par un confrère. Aux plus sérieux elle leur confie notre style de vie.

Depuis environ un an, 3 camarades se sont vraiment démarqués​du lot. Ils plaisent, chacun à leur façon, énormément à ma femme. Mais malheureusement, ils ne sont pas ouverts à ma présence… Ils nous arrivent encore d’avoir des aventures d’un seul soir, mais ayant eu un amant stable pendant 8 mois, l’ennui du manque de complicité commence à manquer à mon épouse.

Je me sens vraiment comme un boulet. J’ai proposé à ma femme de les fréquentés sans moi, mais elle refuse. Parmis les quelques arguments, celui qui ressort le plus souvent quand nous en discutons est qu’elle ne veut pas me faire de la peine…

J’ai toujours été franc avec elle. Oui sur le coup j’aurais de la peine. Mais son bonheur est tellement plus important que le mien. Mon épouse est une femme remarquable, intelligente, remplie de bonté. Elle ne m’a jamais jugé, elle a toujours été présente pour moi.

J’ai toujours été convaincu que mon rôle premier en tant que mari est de voir au bonheur de ma femme. Le candaulisme en fait une partie importante. Sa confiance en elle s’est décuplée depuis cette ouverture dans notre couple. Elle aborde la vie et le contact avec les autres différemment.

Comme elle s’ennuie de quelque chose de plus stable, et que je suis l’obstacle à cette possibilité… Je me sens mal. Je failli à ma tâche… Devrais-je lui mentir ? Tenter de lui faire croire que je n’aurais aucune peine si elle allait passer quelques nuits avec un autre… Je me sens tellement de trop...

3 Commentaires

  • Bonjour
    C’est rigolo de voir les différences de perception que le candaulisme met en exergue...
    Pour ma part je me suis fait "pousser dehors" gentiment à la fois par les bons amants de ma femme mais également par elle même qui s’est rendu compte pouvoir aller plus loin , plus intimement, plus complice que lorsque je suis présent.
    Je finissais par ne plus être que spectateur à distance et organisateur pour les réservations d’hôtels . J’exagère mais c’est une idée du ressenti que je veux donner
    J’ ai compris cette envie de ma femme et de ses amants, l’ai accepté même car c’est son bonheur avant tout que je recherche. Ceci dit j’en ai quand même ressenti une certaine frustration... non pas de ne pas y être ... pas de la jalousie mais une frustration de ne pas avoir une activité coquine à ses côtés . Et oui le candauliste n’est pas forcément que candauliste : il peut avoir aussi une libido, des besoins autres que cérébraux et des envies de jouer... ma femme l’a compris et nous nous acheminons vers d’autres pratiques en discutant beaucoup pour apprivoiser ces nouveautés...
    Tant que l’amour est là , tout est possible !

  • Je pense que TYROLLER a bien résumé la situation. Je suis tout à fait d’accord avec lui.

  • NON ! non seulement tu n’es pas de trop mais tu n’es certainement pas un boulet. Avec même un seul de ces qualificatifs elle aurait déjà un amant attitré et t’humilierait de par sa présence. Je crois son argument, de ne pas vouloir te faire du mal, honnête. Par contre elle n’a que celui là comme argument. Donc l’idée d’avoir un 2ème partenaire n’est, lui, pas un argument contraire. C’est donc à toi de trouver PLUSIEURS arguments pour contrer LE sien.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription