Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Cocu et Salope

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,

Ce qui me gène parfois à la lecture de certains récits, ce sont les termes cocu, cocufieur, cocufieuse, salope etc...Non je ne suis pas bégueule et délicat, mais je trouve ces termes impropres à une pratique sexuelle de couple extraordinaire.
Je suis plus âgé que mon épouse (12 ans d’écart), mais je suis parfaitement capable de la prendre puissamment, avec ardeur et je bande comme un cerf dès que je la touche. Je peux la faire jouir très longtemps par le vagin, et le clitoris, en la laissant complétement épuisée (moi aussi d’ailleurs). Cependant, il est extrêmement excitant et terriblement jouissif de voir d’autres hommes la désirer, l’approcher et la caresser pour aller plus loin soit en ma compagnie, soit sans selon nos envies et désirs réciproques. Je lui voue un amour intense et très fort qui est partagé dans un univers de complicité et de respect mutuel. Le candaulisme est alors réciproque et rend encore plus fort notre relation exceptionnelle.
Donc pour moi les termes de cocu, (alors que pour moi un ou une cocu(e), le sont à leur insu), ou salope sont complétement inappropriés et gênant, car dégradants et négatifs.

Qu’en pensez vous ?

11 Commentaires

  • C’est mon épouse qui m’a demandé : hier soir, tu m’as clairement demandé d’être une salope si ce n’est pas plus. Tu voudrais que je m’exhibe, que je me laisse caresser, que je masturbe, suce et baise avec des inconnus. C’est faire le tapin que tu me demandes, non ? C’est vraiment ce que tu veux ? Depuis qu’on est ensemble, j’arrive à faire les seins nus, les soutien-gorges sont passés aux soutien-seins puis sans soutien du tout, en voiture tu me remontes la jupe jusqu’à la culotte, tu ouvres complètement mon décolleté pour montrer mes seins, j’ai accepté et même que ça ne me déplaît pas. Déjà, là, je trouve que je suis un peu salope et tu en veux plus. QUOI ? En fait tu voudrais que je sois une putte ! parce que branler sucer et baiser avec des inconnus, à mon avis, c’est faire la putte."
    Il nous a fallu plus de deux bouteilles de champagne et deux heures de discussion pour lui expliquer ce qu’était le candaulisme et lui assurer l’amour immodéré que j’avais pour elle. A la fin, elle avait replacé le mot Salope dans le contexte réel ou je voulais qu’il se trouve. Le lendemain, elle faisait sa première vrais exhibition et 8 jours après, sa première pipe à un routier sur un parking d’autoroute. Et 15 années de candaulisme sous plusieurs formes. NON, salope n’est pas une insulte suivant le contexte dans lequel il est "employé".
    Pour ce qui est de l’appellation de "COCU" il n’y a qu’à lire la définition exacte sur le dictionnaire et réfléchir un peu pour éliminer cette appellation du vocabulaire des candaulistes. Et pour ce qui est des puritains...

  • oui, ça a fait l’objet d’un post il y a peu. Personnellement, je ne me sens pas cocu puisque je suis consentant et demandeur. Je ne suis pas trompé donc pas cocu. Mais comme je le marquais la dernière fois, ça peut exciter l’homme de se sentir cocu auquel cas, je le peux le concevoir, même si ce n’est pas un trip de ma part.
    En ce qui concerne le mot "salope", tout dépend de la définition de chacun. Pour moi, une salope est une femme qui aiment sexuellement les hommes et ne s’arrêtent pas à un seul homme. C’est quelque part transgresser les règles établies.
    Ma femme et moi sommes mariés et ça fait quelques années qu’elle s’offrent à d’autres hommes et j’aime la salope qu’elle est devenue. C’est excitant de le penser en tout cas même si la femme en question peut être bien sous tout rapport.
    Ma femme aime également se sentir salope dans ces moments-là...ça reste un jeu entre nous. Il est vrai que le terme de chienne ou de pute me gêne un peu plus mais si chacun y trouve son compte dans l’excitation commune....

  • Le contexte est essentiel et tout le monde est d’accord là dessus. Il est possible de jouer avec le mot cocu mais étant totalement consentant et initiateur, je ne peux le prendre que positivement. Une salope est une femme qui aime faire l’amour, qui aime le sexe pour le sexe avec son homme comme avec d’autres hommes, et c’est quelque chose qui plait à un mari candauliste comme moi comme à ses complices qui adorent et préfèrent jouir avec une belle femme si possible bien salope. Mon ex femme aimait les mots crus uniquement provenant de moi ou de philippe. Les potes de ce dernier ne devait pas vraiment la ramener juste profiter.
    J’aime et nous aimons tous pouvoir jouir de mots crus. Des caresses verbales stimulantes. Un dimanche en famille entouré de mes parents, je glissais à l’oreille de Sandrine ; quand je pense que jeudi soir tu étais entre Philippe & Loic. Elle me répondait ; Je me suis régalé et les ai fait jouir comme une belle salope mon chérie !!!

  • Bonjour, je partage vos explications et perso je n’emploie jamais le mot "salope" en parlant à ma femme, et ne le tolère pas de la part d’autres hommes dans la phase de contact préliminaire. Par contre dans le feu de l’action et si c’est convenu d’avance on peut l’employer mais pour exciter encore plus et c’est tout !

  • Apparemment c’est un sujet qui revient régulièrement et d’ailleurs j’ai moi même posté la semaine dernière sur un récit dont le titre est : "cocu et fier de l’être" et comme Gioia37 je ne comprends pas ce masochisme qui consiste se traiter de cocu alors que dans 90% des cas c’est le mari qui fait tout pour que sa femme ai des amants, alors qu’il est au courant quand ce n’est pas présent ..et il finit par se déclarer cocu !?!
    Et bien moi je suis désolé mais la vrai définition du mot cocu "c’est victime de l’adultère, trompé(e)" et pas un homme qui met sa femme dans les bras d’un autre, qui est au courant de tout et même bien souvent qui assiste aux ébats de son épouse. Le mot cocu est péjoratif, prête aux sarcasmes et à la moquerie et les candaulistes qui se disent cocus sont simplement des personnes qui trouvent leur excitation dans le fait d’être rabaissés, moqués et qui n’ont pas beaucoup d’estime d’eux même.
    Le mot salope a surement une connotation différente selon qu’il est employé pendant l’acte ou sur un ton humoristique par un mari qui veut plaisanter. Ma femme par exemple aime être carrément insultée pendant la baise (et même pire)mais n’accepterai jamais ce mot en dehors de ces moments là.
    C’est une question de contexte. Je le dis régulièrement , il ne faut pas tout mélanger mais apparemment certains ont du mal avec ce concept.

  • Bonjour,
    Autant je suis, tout comme vous, gêné par le terme de "cocu" car je ne le suis pas, autant ma compagne ressent (moi également) une grande excitation à être traitée de "salope", de "chienne", de "petite pute", etc.. par un homme ou un groupe d’hommes qui la prennent, la pénètrent et la baisent d’une façon assez brusque tout en manifestant le plus grand respect de NOS règles du jeu dans lequel il y a l’emploi de ce qu’on nomme communément des "gros mots"...

    En fait, il y a, encore cette fois-ci, des vécus différents selon les êtres et aussi l’incontournable puissance évocatrice des mots...

    L’important est que chacun trouve satisfaction à quelques unes de ses pulsions et la réalisation de certains de ses fantasmes. Chacun étant un individu, une conscience, portant un passé, une expérience de la vie qui nous rendent tous différents !

    Il semble donc tout à fait normal que ce qui plait à l’un déplaise à d’autres et vice-versa ?
    Cordialement...

  • Bonjour. C’est vrai que les mots constituent toujours un moyen de séduction, de valorisation et dans des cas, un outil de destruction très amer. Un vrai gentelman doit toujours éviter les mots susceptibles de blesser un couple candauliste. la compréhension des désirs des autres ,la tolérance, la complicité positive doivent orienter nos comportements.

  • Avis partagé avec les 2 premiers intervenants.
    Au delà des mots c’’est le contexte qui affirme leur sens, entre la politesse des échanges et le feu de l’action.

  • Oui mais je ne me sens pas être un cocu, car pour moi c’est insultant d’autant plus que je suis demandeur pour le plaisir de ma femme et de moi même. Un ou une cocue sont des personnes qui se font floués par leur partenaire qui va baiser sans leur consentement. Même au dix millionieme degré ça ne passe pas.

  • Bonjour

    Je suis complètement d’accord, ces deux mots ne font pas partie de notre vocabulaire.
    Etre cocu, c’est ne pas savoir, une salope, je ne connais pas...C’est une femme qui aime faire l’amour ??? Heureusement qu’elles aiment ça...
    Nous sommes civilisés et préférons des mots plus sexy, plus doux et agréables...
    Bises à vous

  • Bonjour Madame, Monsieur,
    Pour moi les mots SALOPE ou COCU, ne sont pas pris au 1er degré, mais en second voir 3ème. Dernièrement mon épouse discutait sur un site de rencontre avec un Homme et celui-ci l’a traité de Salope et de Chienne après avoir vu notre album photo. Là mon sang n’a fait qu’un tour et je lui ai dit ce que je pensai de ses commentaires et de son impolitesse. Par contre quand nous avons une relation avec un ou des Homme (s) mon épouse aime les mots crus et moi également, ils ne sont pas dit de la même manière ni au même moment. Donc pour conclure certains mots dit à certain moment n’ont pas la même consonance.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription