Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Christine sans moi (suite 2 et fin)

! Signaler un contenu abusif

Troisième volet … sans moi
Les visites à Henri ont continué pas trop régulièrement, mais avec tout de même une rencontre chez lui une fois par mois en moyenne. Je ne sais pas quand elles se sont arrêtées, car à un moment, nous nous sommes séparés pour de bon … (snif).
Il y a encore deux points sur ce sujet que j’aimerai partager avec vous.
Le premier, est arrivé assez vite dans ses rendez-vous avec Henri. Il a voulu la partager, et donc il l’amenait de temps en temps chez deux amis à lui. Christine m’a dit qu’ils étaient plus âgés qu’Henri, d’après elle, ils étaient retraités et avaient dépassé la soixantaine. Cela l’excitait. Elle qui aimait les « beaux mecs », elle se tapait des « petits-vieux » comme elle les appelait. Elle leur faisait des Strips, s’exhibait, les sucait, et se baisait sur eux. Il lui est même arrivé d’aller les voir sans qu’Henri ne soit présent, moi, j’aurai voulu être là …
Le second s’est produit après à peu près deux ans. Henri vendait des voitures dans une concession, et Christine a eu besoin d’en acheter une, financée par son père. Ce dernier était passé voir Henri qu’il connaissait, et avait présélectionné deux véhicules. Un samedi, Christine m’a demandé de l’accompagner pour faire son choix. Nous voilà partis à Marignane. Arrivés, Henri nous accueille. C’est la première fois que je l’approchais réellement, les quelques fois où je l’avais vu, nous nous étions croisés avec de brefs échanges. Je voyais donc de près celui qui excitait Christine. Il ne m’arrivait pas à l’épaule, et était pour moi insignifiant, sauf que de la savoir avec lui m’excitait au plus haut point. J’emmagasinais les images dans ma tête. Nous regardons les deux véhicules, en choisissons un, et Henri nous amène à son bureau, et là, il me tutoie « tu prends des revues et nous on va faire un petit essai de la voiture ». Me voilà déposé dans le bureau, un peu bête. Je les regarde partir par la fenêtre, Christine au volant.
Plus d’une demi-heure se passe avant que je ne les vois revenir, tous les deux souriants. Christine s’assoit dans le fauteuil à côté de moi, et lui en face de nous à son bureau.
Je demande à Christine comment cela s’est passé ; elle me répond « très bien ! » en éclatant de rire.
Henri « elle aime bien cette voiture … et pas que ça ! » lui aussi éclate de rire, « et elle sait s’y prendre pour négocier un prix ! » à ce moment-là il me regarde en passant la pointe de sa langue à l’intérieur de sa joue ». Il est en train de me faire comprendre qu’il vient de se faire sucer par Christine pendant que je les attendais assis dans ce bureau.
Je regarde Christine, les yeux brillants « oui je sais bien ce qu’il faut faire … »
Et Henri de renchérir « et en plus, en cadeau j’ai eu droit à un joli morceau de tissus » et d’un geste, il sort de la poche de sa veste une culotte roulée en boule.
J’étais extérieurement décomposé, intérieurement, j’étais proche de l’étourdissement.
Christine a signé les papiers nécessaires, puis est partie au volant de son véhicule.
Comme toutes les autres fois, à peine arrivé chez elle, je l’ai baisée comme un fou, pendant qu’elle me racontait en détail ce qui s’était déroulé lors de l’essai de sa voiture.

Fin de ce troisième récit.
J’en aurai d’autre avec Christine, mais dans ces petites aventures, j’étais présent.

Bonne lecture à tous.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription