Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Chantal .... doutes et commencement

! Signaler un contenu abusif

Le temps du doute arriva très vite dans la même semaine . La fulgurance et la rapidité de cette rencontre et des enchainements d’émotions , nouvelles pour moi, eurent un effet dévastateur sur mon être et bien être .

Le mélange de divorce, de recherche de pourquoi , les tentatives de comprendre comment un homme cherchait à rendre heureuse une épouse en la trompant ... ces scénarios tournaient en boucle dans ma tête et m’épuisaient .
Mes amis me trouvaient une tronche de mort vivant , pire mes enfants insistaient pour que j’avance mon check up annuel de certificat de marathon ( je cours un peu ) pour faire des analyses et les rassurer .

Dans l’ordre je me suis regardé un matin ( vers 4h .. je ne dormais plus ) nu devant la glace. Un peu de ventre , un peu grisonnant ... j’aime les bonnes choses de la vie , donc pas le corps en vrac mais pas l’idéal magazine .... finalement je me recouchais en me promettant de tenir mes engagements de sport .
En parallèle je dévorais les littératures numérique et papier sur le sujet du caudalisme : pas toujours qualitatives mais elles m’ont permis de cerner la recherche de l’autre dans cela . J’appris que la femme peut tout autant l’être ...
Mes interrogations me plongèrent dans un état assez sombres : je me demandais ci mon ex épouse aurait été tentée ? et moi ? aurais je franchi le pas de lui permettre de gouter à ce délicieux venin ? Le poids des jours dans ce dédale devenait insupportable .

Henry m’envoya un mail 2 semaines après la soirée : il déclara que ces 15 jours d’attente de ma réponse était devenu une souffrance de chaque instant .. allant jusqu’à me demander si Chantal finalement ne me plaisais pas . : !!
Ce fut un déclic : un vrai .Du genre de petit événement qui transforme le reste de votre vie . Mais je ne le savais pas encore complètement.
Bref , la correspondance avec Henry me fit un bien fou : je confirmais que Chantal était une femme magnifique et que l’envie d’explorer les fantasmes échangés me donnait une nouvelle soif de plaisirs .Henry fut patient et comprit que mon état fragile demandait un peu de "travail sur soi même".

En tout cas 1 mois après la soirée , j’étais assis devant Chantal à siroter un verre de blanc , apéritif de notre premier diner en tête à tête . Pas de rdv , pas de train ni d’avions , un moment à nous . Notre premier vrai moment .Les rituels autour de l’attirance sont toujours extraordinaires : on les connait mais ils nous prennent le corps et l’esprit dans un embrasement total .
Des gamins . Des ados devant leur première fois . Nous disions à peu près n’importe quoi avec Chantal , à croire que nous attendions ces rencontres depuis des siècles . Quel bonheur . Simple, efficace , tendu vers le plaisir . Chantal se dandinait sur sa chaise , et le repas faisant , elle me dit les doutes qu’elle avait égrenés au cours de ce long mois .
Tu sais je ne suis plus de la première jeunesse me dit elle . Même si je m’entretiens , j’ai les traces de ma vie sur mon corps ...et je veux que tu saches que tu seras le premier après Henry à les découvrir .
Je compris les mots de son époux dans son dernier mail : Jean, prends soin de Chantal la première fois . Elle aura du mal avec la nudité .
Je compris combien Chantal voulait s’offrir ce champs de plaisir en entier : prends moi , je t’ouvre mes secrets mais pour un grand plaisir. Le premier . Des ados.
Chantal comprit dans le descriptif que je lui faisais de mon état que l’important était le désir et le plaisir . Les marques du temps sur nos chairs sont tellement infimes face à cela . Chantal avait peur de mon regard dans l’intimité : une femme si dynamique et accrocheuse avait aussi son antre de peurs que je devais apprivoiser.
Les desserts consommés , Chantal me fit ma première surprise : revenue des toilettes , elle me tendit une boule de soie que je devina être sa culotte .Elle était rouge pivoine . En se rasseyant je commandais les cafés et le garçon remarqua que je portais au nez ce tissu mystérieux . Je sentais l’intimité de Chantal pour la première fois . Quel délice : ce parfum restera gravé dans moi pour longtemps .
J’avais concocté de mon coté un scénario différent de celui proposé par Henry : il pensait que j ’allais profité de cette première soirée pour offrir à Chantal une nuit d’amour et ( test négatif ) sa première pénétration hors mariage... Mes jours d’investigation sur le thème du caudalisme m’apprirent que le péché ( culture Judeo Chrétienne ) pouvait aussi dériver vers des chemins de tentations / séduction , attrait / répulsion , bref un mélange de genres entre le teasing des sens, le soft bdsm et le cérébral absolu .
Je sentais depuis le début que le désir de Chantal ne se cantonnait pas à un simple coucher répété pour un mari qu’elle commençait à comprendre .
Et c’est bien cette soirée après ce premier repas que Chantal se découvrit une âme proche d’une geisha pleine de besoins de complicité et de plaisirs ardents .

Une vraie nuit de découverte .

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription