Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Chantal amoureuse - Chapitre 6

! Signaler un contenu abusif

Il règne dans le salon une atmosphère de douceur, quiétude. Je me lève et viens me mettre dans un fauteuil juste en face. David me regarde, me fait un sourire. Chantal, les yeux fermés, ne s’aperçoit pas de ma présence, toute à goûter les caresses de son amant.
Ce dernier la fait se pencher en avant, dégage le chemisier, passe ses mains dans le dos et dégrafe le soutien gorge. Il est dégagé. Les bretelles glissent sur les épaules nues. Les seins libérés, gonflés de désir m’apparaissent à la lumière du salon. Ses pointes humides de salive brillent. Ma tension monte. Dans ma culotte aussi !
Le chemisier et le soutien gorge sont jetés au loin, sur la moquette. Chantal reprend sa place sur le fond du canapé. Elle est nue jusqu’à la ceinture. A cet instant, elle m’a juste lancé un regard que je trouve tendre malgré tout. David s’empare alors des deux seins libérés et les caresses, les malaxe, les masse avec détermination. Je crois qu’il cherche plus son plaisir que celui de Chantal. Pourtant elle gémit, respire de plus en plus vite et fort. Soudain elle prend la tête devant elle et l’attire sur sa poitrine comme pour l’allaiter, l’inciter du moins à l’embrasser, lui sucer ses seins.
David s’acquitte merveilleusement de cette tâche. Je suis heureux, je ne quitte pas le couple des yeux. Lentement je me caresse au dessus de mon pantalon. Ma petite femme soupire de plus en plus, maintenant la tête sur sa poitrine. Elle caresse amoureusement les cheveux bruns du jeune homme.
Au delà du plaisir de la chair, ce geste est purement sentimental, affectueux. Elle a vraiment à cet instant un sentiment amoureux.

Tout en continuant de sucer les pointes des seins, la main droite quitte le ventre pour s’emparer du bord de la jupe qu’elle commence à remonter lentement. Elle frôle les cuisses, sur la peau gainée de bas. Les doigts glissent à l’intérieur, remontent vers le ventre sous la jupe cette fois. Chantal soulève son bassin pour aider à la manœuvre. Elle coopère ! Les cuisses apparaissent dans les bas couleur chair qui tiennent seuls. La jupe est relevée au dessus du petit slip noir. Les fesses sont dégagées et reposent maintenant à même le cuir du canapé du salon. L’homme reprend sa caresse des cuisses lentement sur le dessus d’abord puis à l’intérieur où il vient flirter avec l’élastique du slip qu’il écarte pour exposer un peu des poils du pubis. L’homme a quitté la poitrine et redressé la tête. Il regarde ce qu’il découvre. Un doigt passe maintenant sous le fin tissus et s’engage au milieu du pubis. Chantal gémit sous la caresse, sa respiration s’accélère et son plaisir se lit sur son visage alors que ses yeux sont toujours clos. Ses jambes s’ouvrent à peine pour inviter la caresse à s’avancer plus avant. Une de ses main se saisit de la main de l’homme pour l’inviter à appuyer sa pression et à aller plus loin. David approche sa tête et dépose un petit baiser sur la joue de Chantal puis il s’empare de ses lèvres qu’il embrassent d’abord doucement en les caressant de ses propres lèvres. Cette fois, Chantal entrouvre la bouche laissant apparaître leur partie humide. Elle passe alors sa main droite derrière le cou de son amant et lui rend le baiser l’attirant à elle. D’où je suis je vois leurs langues qui se mêlent alors que leurs respirations s’accélèrent. Une main est revenue à la poitrine qu’elle caresse maintenant plus violemment. Les deux amants sont seuls, je n’existe plus, simple témoin qui voit sa femme devant lui, ouverte abandonnée et se donnant du plaisir avec un amoureux qu’elle aime. Je suis fou ! Les doigts s’insinuent maintenant sous le tissus du slip pour pouvoir caresser le sexe à même la peau. Les langues se fouillent encore plus. Soudain je vois la main droite de Chantal descendre vers le sexe de l’homme et commencer à caresser la grosse bosse qu’il fait sur le pantalon. Elle est complètement décomplexée. Je ne reconnais plus ma petite femme si prude. L’ambiance devient encore plus chaude. J’ai sorti mon sexe et sans vergogne je me caresse devant ce spectacle. Je sais que Chantal ne baise pas mais qu’elle fait l’amour avec cet homme pour qui elle s’est découvert un petit sentiment. Elle est séduite. elle l’aime plus que moi dans cet instant et ma souffrance me fait bander. C’est ma jalousie mêlée au sexe qui me rend fou d’excitation.
Je n’en peux plus, je décide de participer. Moi aussi j’ai envie de la caresser, la toucher, j’ai bien envie de la partager. Regarder ne me suffit plus tellement je m’aperçois combien je l’aime.
Doucement je viens me poser devant elle, sur la moquette puis je viens m’assoir sur le bras du canapé et commence à lui caresser le sein près de moi.
Surprise par cette nouvelle caresse, elle ouvre les yeux et se tourne vers moi. Elle me sourit puis doucement je l’entends me murmurer :
- S’il te plait, laisse nous !
(à suivre…)

2 Commentaires

  • Ça... c’est fait !

    (comment j’aurais tapé un scandale moi...)

  • Mmh, j’aurais pas apprécié que ma chérie me remballe dans un moment pareil. C’est totalement égoiste ^^

    Mais l’histoire est toujours aussi bien racontée, j’attend la suite !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription