Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Chantal amoureuse - Chapitre 4

! Signaler un contenu abusif

Quand j’annonce à Chantal mon invitation, elle est d’abord surprise et inquiète. Mais vite elle se rassure car elle voit que je suis bien détendu et sans agressivité.
Je sens que c’est le moment de lui faire part de mon état d’âme. Elle me sait jaloux de David, mais elle ignore que cela m’excite. Je dois essayer de lui faire admettre que je l’aime et que j’ai compris qu’elle a un petit coup de cœur pour lui. Et que tout est possible.
- Chantal, ce que j’ai à te dire est très important et en même temps difficile à avouer. Je sais que tu as un petit coup de cœur pour David. Je pense que tu m’aimes et que tu ne veux pas remettre en cause notre couple ni notre amour. Si on se braque, on file dans le mur. Voilà, je te propose que cette soirée soit l’occasion pour nous trois de nous accorder vers une relation sans équivoque et franche. On dîne ensemble et on laisse faire ce qui doit se faire.

Chantal me regarde d’une drôle de façon. Moitié incrédule moitié sur la défense.
- Et David, il est au courant ?
- Oui, je lui ai parlé comme à toi maintenant. Je le sens plus amoureux de toi que toi de lui. C’est vrai que c’est un garçon franc, honnête et direct. Je l’aime bien. Je vais être franc avec vous deux. J’espère que si vous vous voyez en ma compagnie, sans mensonge ni tromperie, cela vous permettra de faire le point sur votre liaison naissante. Je joue gros, mais je ne veux pas te perdre. J’aurais pu faire un scandale, me battre avec lui, t’interdire de le voir, mais je préfère ma solution, qui me permettra de contrôler la situation.
Elle hésite, réfléchit quelques instants. Je suis pendu à ses lèvres !
- D’accord, je veux bien. Tu sais que je t’aime et que je ne veux pas te faire du mal.
- Je suis heureux que tu acceptes.
Je la prends dans mes bras et on échange un long baiser langoureux. Je sens qu’elle m’aime et cela me rassure. Elle est ravie de ma décision.
- Tu sais, je dois bien te l’avouer maintenant mais je me suis laissée embrasser à la sortie du restaurant. Un vrai baiser et j’ai été excitée.
Cette aveu me met le feu au ventre et immédiatement me procure une érection brutale. Chantal qui est collée à moi s’en rend compte
- Dis moi cochon, ça fait la seconde fois que tu bandes quand je te parle de David. Ça t’excite donc de savoir qu’on me désire ou que je désire un autre homme ?
Je ne peux plus feindre et c’est tant mieux !
- Oui c’est vrai, je suis terriblement excité de t’imaginer dans les bras d’une autre. Je ne connaissais pas ce sentiment, nouveau pour moi. C’est vrai que je sentais toujours une petite pointe d’excitation quand je te voyais draguée par un inconnu ou un copain. Avec David ; il y avait un mélange de sexe et de jalousie.
- Si je comprends bien, cette soirée, elle est aussi destinée à assouvir ce fantasme ?
- Oui, je l’avoue. Qu’en penses-tu ? Tu ne veux plus ?
- Non, non, pas du tout. Je ne comprends pas c’est tout. Je t’aime et c’est ce qui compte le plus pour moi.
- Mais moi aussi je t’aime et te voir heureuse dans les bras d’un autre, sans que je sois exclu, m’excite. C’est directement lié au fait que je t’aime. Une partie à trois sans toi, ne m’intéresse pas. C’est de notre amour à tous les deux qu’il s’agit.
- Si tu me vois flirter avec lui, tu ne te fâcheras pas ? Tu ne seras pas malheureux ?
- Pas du tout, au contraire maintenant que je sais que nous sommes tous les trois complices. Et cela te fera peut-être découvrir des faces cachées de ta libido.
- Tu es sûr ?
- Oui et toi ?
- Moi cela me fait une peu peur. On sait comment ça commence mais comment cela finit… Mais maintenant que je sais ton sentiment, je suis d’accord pour jouer le jeu, si David est d’accord. Et toi tu feras quoi ?
- Moi je ne vous dérangerais pas. Je veux être spectateur de votre rencontre.
- Oui mais moi si j’ai envie de toi ?
- Et bien je viendrais bien sûr.
- Tu sais qu’une partie à trois ne m’a jamais tentée.
- C’est toi qui décidera ma chérie.
- Au fait, il vient quand ?
- Demain soir samedi.
- Ok, demain je vais faire des courses pour quand même préparer le dîner. Une dernière chose… et s’il ne se passe rien ?
- Tant pis, c’est le jeu
- Je t’aime
- Moi aussi.

Je sens Chantal ravie et contente. Je sens qu’elle a envie de rencontrer ce jeune homme. Et que j’ai envie de participer passivement. Ma femme m’aime et elle semble maintenant ravie de ma décision.
Je lui propose de se faire belle comme bon lui semblera.

1 Commentaire

  • Il y a des moments comme cela où il est difficile de dire les choses. On ne sait jamais si on sera compris ou si on fichera tout par terre. Je pense que cela rappelle des souvenirs à pas mal d’entre nous ici. En tous les cas, merci pour ce récit agréable à lire, bien écrit et qui dépeint bien tous les sentiments par lesquels on passe.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription