Accueil > Articles candaulistes >

Chair interdite de Diane Ducret

J’aimerais vous faire découvrir ici « La chair interdite » le livre de Diane Ducret. C’est une œuvre que extrêmement riche et qui fait suite au succès de librairie intitulé « Femmes de dictateur » ou l’on découvre la sexualité de dictateurs bien connus dont la complicité de couple est bien différente du candaulisme.

Cette nouvelle œuvre de Diane Ducret, quant à elle, nous fait voyager à travers le temps. Vous découvrirez comment le sexe des femmes a tour à tour été aimé et choyé tout autant qu’il a pu être moralisé et mutilé, parfois même détesté.

Lire cet ouvrage c’est une manière de mettre en perspective notre pratique candauliste à travers le temps et les différents regards que notre histoire pose sur le sexe de la femme.

Cette chaire intime que tout candauliste vénère avec dévotion et qui nourrit nos désirs n’a en effet cessé d’alimenter les peurs et les délires de nombre de nos concitoyens. Qu’ils soient artistes ou théologiens, médecins, hommes politiques ou femmes elles-mêmes, tous ont ainsi cherché à asservir l’intimité de la femme pour mieux lui imposer leurs contrôles, leurs fantasmes ou leurs désirs.

C’est en cela qu’un parallèle avec notre pratique s’avère interessant. Si notre pratique fait écho à notre éducation, celle-ci est le reflet de l’histoire de notre relation à la femme et la fascination que suscite son intimité.

Afin de mieux vous éclairer concernant l’intérêt de cette ouvrage, je vous en livre ici un extrait avec l’aimable accord de Diane qui nous confie dans son prologue les propos suivant :

" À présent que la liberté des femmes, moitié de l’humanité, vacille chaque jour d’un peu plus haut partout dans le monde, le temps est venu de questionner le rapport des hommes à cet organe, d’enquêter sur ce sexe dont ni le fonctionnement ni même l’anatomie ne nous ont été enseignés, et d’ébaucher enfin son histoire.

Loin d’être un traité de morale, un abrégé du féminisme ou un manifeste, voici l’histoire vraie de toutes celles qui, avant moi, ont vécu cette chair désirée autant qu’interdite et ont payé parfois d’un lourd tribut d’être ainsi faites.

J’espère que chacune, parcourant ces pages, en apprendra plus sur elle-même, et que chacun se rappellera avoir une mère, une femme peut-être, une fille. Qu’ils voient ce livre comme un miroir tendu sans ressentiment aucun, mais au contraire avec une profonde affection. "

Et puis je finirais par cette phrase qu’elle prononce dans l’interview qui suit :
" Je ne me considère pas comme une féministe mais si la femme est heureuse je crois que l’homme l’est de manière incommensurable lui aussi "

Pour mieux faire connaissance avec elle, voici un lien à découvrir :
https://www.youtube.com/watch?v=Z_YJOnugL0w

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription