Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Cela s’est terminé en partie échangiste

! Signaler un contenu abusif

Comme je vous l’avais dit, je devais me rendre à nouveau en stage pour mon entreprise à Paris. Pierre était tout émoustillé à l’idée de me voir repartir seule et se réjouissait déjà du récit que je pourrais lui faire d’une éventuelle rencontre. Comme je devais partir du mercredi au vendredi, nous avions convenu qu’il me rejoindrai dès le samedi pour passer le WE ensemble dans la capitale.
Hélas durant mon stage, il ne s’est rien passé. Aucune rencontre comme la première fois. Aussi était-il un peu déçu quand il m’a rejoint .
Nous avons décidé de dîner dans une brasserie non loin de l’hôtel. Beaucoup de monde, mais le serveur nous a trouvé une petite place près d’un homme seul, la quarantaine agréable. La conversation s’est engagée naturellement. Il tenait un petit commerce tout près, habitait en banlieue, mais disposait d’un petit T2, au-dessus du magasin, où il dormait parfois, comme ce samedi car il devait faire l’inventaire le lendemain, avec sa femme qui le rejoindrait dans la matinée.
Après le repas Pierre dont l’œil commençait à pétiller à proposé d’aller boire un verre quelque part. Vincent, c’était son nom, nous a emmenés dans une sorte de bar à slow, très sympa. Lumière tamisée, banquettes en velours, une petite piste de danse, et musique douce. Nous avons commandé 3 coupes, et rapidement Vincent a souhaité me faire danser, avec l’accord de Pierre dont l’œil s’allumait de plus en plus. Au retour a notre place, Vincent s’est assis près de moi et a dit à Pierre qu’il avait bien de la chance d’avoir une femme aussi belle et qui dansait si bien
- C’est le champagne qui la rend coquine a répondu mon mari.
Sur ce nous sommes repartis danser et Vincent m’a demandé si c’était vrai ce qu’avait dit Pierre.
- Et quand ça vous rend coquine vous avez envie de quoi ?
- De faire l’amour avec mon mari
- Et avec moi , non ?
Pour toute réponse, je lui ai donné un long baiser dans le cou. Aussitôt il s’est collé contre moi et j’ai pu sentir que je ne le laissait pas indifférent.
De retour à la table, nous avons terminé nos verres et Vincent à proposé d’aller prendre "un dernier" verre chez lui. Nous avons accepté avec empressement comme vous vous en doutez.
Arrivés chez lui, il s’est assis à côté de moi et a commencé à m’embrasser sur la bouche. Puis il il à sorti des verres et des jus de fruit, il n’avait rien d’autre.
Il m’a embrassé à nouveau glissant sa main sous ma robe Puis se tournant vers Pierre
- Tu permets que j’emmène ta femme dans ma chambre pour m’occuper un peu d’elle.
- Elle n’attend que ça tu sais, la coquine. Elle est toute chaude !
- Tu veux regarder petit film coquin en nous attendant, tu pourras te faire un petit plaisir tout seul.
- Avec plaisir
La télé mise en route, au moment ou passions dans la chambre, Pierre m’a tendu une boite de préservatifs : "Je les avais acheté pour la cas où. Tu vas en avoir besoin je crois"
Vincent s’est révélé un amant agréable, il m’a beaucoup léchée et je lui ai rendu la pareille avec une longue pipe, puis il m’a limé avec fougue comme j’aime. Nous sommes restés presque une heure ensemble.
Quand nous sommes sortis, Pierre se branlait tranquillement en nous attendant. Pendant que Vincent est parti à la salle de bains, je n’ai fait ni une ni deux, j’ai gobé mon homme et je l’ai rapidement fait jouir dans ma bouche, obligée de tout avaler, n’ayant rien sous la main !
Quand Vincent est revenu, il nous a proposé de venir déjeuner le lendemain midi avec sa femme.
- Vous verrez, elle est très gentille... et aime bien s’amuser elle aussi.
De retour à à l’hôtel nous avons refait l’amour divinement. Bien sur Pierre a voulu que je lui conte par le menu mes ébats avec Vincent, ça l’excite tellement !
Le lendemain midi, nous sommes retournés chez Vincent. Il avait commandé des pizzas et du rosé, que nous avions expédiés rapidement.
Corine son épouse était très belle et très gaie, légèrement ronde, mais sans plus. Dès le café servi elle est venue faire sa chatte auprès de Pierre qui n’a pas longtemps résisté et a commencé à la peloter, pendant que Vincent m’avait directement passé la main dans la culotte.
Nous sommes rapidement passés dans la chambre et après quelques suçotements, les deux hommes se sont retrouvés chacun entre les jambes de la femme de l’autre, à nous limer profondément. Un vrai régal, partagé je crois. Quand j’ai senti Vincent à point, je me suis dégagé, lui ai enlevé son préservatif et je l’ai terminé dans ma bouche devant les yeux pétillants de son épouse. Pendant qu’il reprenait des force, Pierre nous a mis toutes les deux devant lui les genoux sur le lit et nous a pris alternativement en levrette, sautant allégrement de l’une à l’autre. Cela a ragaillardi Vincent qui est venu prendre sa place pendant que Pierre s’allongeait devant Corinne qui lui a fait subir le même traitement que j’avais fait subir à son époux.
Point d’inventaire cet après-midi là ! Nous l’avons passé à baiser. Et nous avons dû nous presser pour ne pas manquer notre train le soir.
Un WE inoubliable.

3 Commentaires

  • j’aime votre façon de conter vos expériences et j’espère bientôt lire une suite... cela voudra dire aussi que vous persévérez dans cette voie.....

  • Effectivement c’est du vécu. J’ai toutefois pris quelques libertés avec les prénoms que j’ai changé, et certains lieux. Les dialogues aussi ne sont pas vraiment du mot à mot, mais reflètent le souvenir que j’ai gardé de ces expériences. Pour le reste c’est la réalité. Dans quelques semaine nous devons partir au soleil des iles. Notre fille restera chez ses grands parents.
    Pierre n’a plus qu’une idée en tête : me faire tenter l’expérience avec un black. J’hésite mais quand il m’en parle le soir au lit, j’avoue que ça m’excite, et lui plus encore... alors peut-être bientôt le récit de cette première, si l’opportunité se présente et que j’ose franchir le pas.

  • J’aime bien, ça ne sent pas le bidon comme souvent...
    Bien raconté, rythmé, palpable, ça sent le vécu.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription