Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Caudalisme et sexe anal

! Signaler un contenu abusif

Néophyte en la matiere,moi et mon amie avons décidés de faire le grand saut.Nous nous sommes donc livrés a des premieres experiences assez concluantes d’ailleurs.
En revanche, malgré notre gout pour l’anal,je viens de prendre conscience et d’une maniere assez violente que je ne supportais pas du tout voir ma femme pratiquer l’anal avec un autre partenaire ?Est ce mon ego de mec qui en prend un coup ?..doit on se fixer ses propres limites ??
..Je n’attends pas de réponses péremptoires et définitives mais tout témoignage sera le bienvenu !

6 Commentaires

  • Il faut admettre que certains couples ne sont prêts pour ce genre de pratiques et ça c’est clair. Avec ma femme lorsque nous étions échangistes nous refusions de rencontrer des couples débutants justement pour éviter tous ces désagréments.
    Ne pas embrasser par exemple c’est une chose que je veux bien admettre mais personnellement une femme qui met la queue d’un homme dans sa bouche mais refuse de l’embrasser ça me dépasse ... avaler le sperme d’un homme c’est autre chose c’est une question de protection. Ca ne sert à rien de se protéger avec des capotes si la fille avale le sperme du mec ...

  • Effectivement, la communication est primordiale. Si dans votre couple vous appréciez à sa juste valeur les pénétrations annales, il a été logique que votre femme le propose à l’amant, loin de se douter de votre ressenti...
    Il faut donc lui en parler, elle comprendra votre souffrance, votre but à tous les deux est d’avoir du plaisir, il est nécessaire qu’elle soit au courant pour adapter ses comportement avec l’amant en connaissance de cause, son anus vous étant réservé.
    Pour certains couples, l’amant ne doit pas embrasser la femme sur les lèvres, pour d’autres, le mari ne veut pas qu’elle reçoive le sperme de l’amant dans sa bouche... discutez librement et prenez du plaisir...

  • En fait pour pratiquer le candaulisme il faut que vous mettiez à plat chacun, vos interdictions, vos restrictions, et vos doutes mais aussi vos envies de faire, vos envies de voir, vos envies d’essayer. Vous réunissez vos listes et vous faites votre liste commune dont vous parlerez avec le futur complice. Prévoyez des mots de passe pour : stopper, continuer. Après la 1ère expérience vous en discutez entre vous deux et faites les modifications qui s’imposent et les améliorations que vous souhaiteriez. Petit à petit vous arriverez à des expériences variées mais toujours à point. Cela demande de la patience et des dialogues. Pour le sexe anal, vous pourriez la sodomiser vous même devant le complice et demander discrètement a votre amie si elle est d’accord pour le complice. Elle peut toujours prétexter que deux sodomies à la suite, pour elle, c’est à éviter et c’est donc refusé "diplomatiquement".

  • La première fois que j’ai vu ma femme se faire sodomiser devant moi ça a été violent aussi ... donc je comprend très bien cette réaction !! Aujourd’hui lorsqu’elle se fait sodomiser par un amant je n’éprouve plus la même chose mais j’avoue que ça m’excite terriblement !!
    Discutez simplement et fixez certaines limites qui petit à petit tomberont les unes après les autres.
    C’est une question de temps et de pratiques mais avoir certaines limites au début me semble normal et même sain !!

  • Peut importe la pratique, que ce soit le sexe anal, embrasser le complice, la fellation , la communication par SMS avec le complice hors RDV, le RDV sans le mari, etc, etc, chacun à ses tabous ses limites et ses envies elle doivent être discutée ensemble et le complice en être mis au courant ! dites le lui elle ne peut pas deviner ? et vous mettez cette pratique de côté pendant un temps, le débriefing, la discussion après un RDV est primordiale, pas dans l’instant mais quelque heures voir quelques jours après, dites vous mutuellement ce qui vous à plus, ce qui vous à déplus, ce que vous auriez aimé de plus, etc, c’est la meilleure façon d’avancer, et il vaut mieux mettre trop de barrière au départ et les faire sauter une à une au cours des rencontres plutôt que de partir bille en tête et d’avoir des regrets, nous nous étions fixé des limites des "trucs que l’on garde que pour nous " comme la sodomie, ou les RDV ou mme est seule avec le complice, dix ans plus tard il n’en est plus rien, mais cela ne c’est pas fait en un jour ni sans accrocs ;-)

  • bonjour,

    ni voyez aucun commentaire et encore moins jugement péremptoire, mais oui, le Candaulisme (comme toutes les pratiques de ce genre me semble-t-il) nécessite la communication , l’instauration de limites de chacun, voire même un code de retrait afin d’assurer le respect des attentes, désirs et possibilités de chacun à un instant donné...Ensuite, tout est de nouveau possible en communiquant, dialoguant, revoyant sa ou ses positions, et retentant...
    Le candaulisme est à mon sens une "philosophie" de vie où la pratique nécessite l’amour, le respect, la tolérance, le dialogue, l’écoute, le partage...En fait rien que de vraies valeurs (à mes yeux) nécessitant réellement comme vous l’avez fait l’audace de l’expérimentation et l’exigence de l’Amour avec un grand A
    Bonne continuation

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription