Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

casino pour gourmandise’x

! Signaler un contenu abusif

Casino pour gourmandise’x
J’aurai préféré que ma femme écrive elle même son aventure, mais là rien à faire, comme elle dit « moi je préfère te raconter les détails, ça me les fait revivre ».
Je peux dire que nous les revivons ensemble et c’est très excitant.
Je suis très content que cette histoire lui soit arrivée car son anniversaire l’avait déprimée, et la faisait arriver avec un chiffre rond dans la catégorie des femmes matures.
Pour cet été, une de nos voisines Lili, patronne d’un magasin de fringue lui a demandé de venir l’aider quelques jours par semaine dans sa boutique à Q.... sur la côte atlantique ; comme Lili nous habitons de l’autre coté de la baie soit à 50 km de la boutique .....Boutique très classique de vêtements marins, pour des clients tout aussi classiques.
Lili vit seule et on ne lui connaît qu’un seul et même copain depuis des années.
Donc après une de ces journées torrides de ce mois de juillet, en rentrant ma femme très émoustillée m’explique la cause de son état.
- « Un client est venu pour acheter un des pantalons blanc qui est en vitrine, il l’a essayé dans la cabine et comme je m’étais accroupie pour épingler le bas du pantalon, il m’ a dit à voix basse qu’il me remerciait de lui offrir une belle vue sur mes seins et comme je redressai la tête, il a collé sa braguette contre mon visage, je me suis reculé et il a continué à avancer. »
Petite précision : La robe avec un décolleté droit de style marin, comme la boutique, ne laisse rien voir, comme peut le faire un décolleté plongeant, mais en étant au dessus on peut admirer la poitrine. Poitrine que ma femme met en valeur avec un soutien-gorge pigeonnant. Elle choisit pour ce type de soutien-gorge ceux qui libèrent le téton. Ses tétons très sensibles, qu’un simple effleurement trop proche ou même un courant d’air, met en érection, ce qui ne laisse aucun doute sur l’hyperexcitabilité de ma femme.
Donc le client colle sa braguette contre le visage de ma femme.
- « Je me suis mise aussitôt debout et lui en me prenant par la taille, il s’est reculé d’un pas dans la cabine et m’a pris les seins. Cela n’a pas duré longtemps, il m’avait excitée j’aurai aimée être ailleurs, mais de peur d’être découverte je suis allée à la caisse et j’ai fait l’encaissement, pour le prévenir quand les retouches du pantalon seraient prêtes, il m’a donné son numéro de téléphone. »
- « Beau début, je lui dis, donc tu vas le revoir. Il te plait ? »
- « Oui pas mal, je ne crois pas que ce soit un touriste plutôt un saisonnier style banque ou immobilier et sans alliance, ça Lili l’a remarqué quand il a payé. Comme elle a vu qu’il s’était passé quelque chose dans la cabine, elle me l’a dit, « surtout avec tes tétons qui ressortent on voit qu’il t’a fait de l’effet, on dirait ceux d’une jeune pucelle ».
Dans ce cas de tétons sensibles il n’y a rien à faire, l’eau froide ne fait que les durcir, comme après chaque bain quand Ninou sort de l’eau. Moi j’adore ces moments sur les plages , où je la regarde de loin, elle se laisse voir près de l’eau les tétons dressés, les hommes passent et repassent, avec des petits sifflets d’admiration . Provocante mais pas trop, ensuite elle remet son haut avant de revenir s’allonger. Avec l’âge ça passe, mais avec Ninou c’est plutôt le contraire, serait ce une conséquence de ses nombreux partenaires qui lui pelotent les seins.
- « J’aimerai que tu le vois et qu’on prenne un verre ensemble. »
- « On verra, mais d’abord, il faut que tu saches s’il lui a envie de te revoir. »
Je venais de dire une bêtise, avec un grondement de colère Ninou anti femme fatale, est de celle qui dirige sa vie et ses amours.
- « Pourquoi il ne voudrait pas me revoir déjà ce n’est pas un jeune, il doit avoir plus de cinquante ans. Donc les jeunettes de vingt ans ne doivent pas lui courir après, sinon il ne m’aurait pas prise à la hussarde. Je vais lui envoyer un texto. »
- « Votre pantalon sera prêt demain en fin d’apm, vous pouvez passer au magasin quand vous voulez ou je peux vous l’apporter. »
Dix minutes après
- « OK demain soir 19 heures 30 à la terrasse du Colibri . Mes hommages »
- « Bon maintenant tu as vu et en plus il écrit : Mes hommages »
Maintenant la colère était passée et Ninou triomphante me donna ses instructions pour le lendemain.
Le lendemain je suis venu avec le camping-car, Ninou avait tenu à ce que je vienne mais seulement pour voir son « client ». En attente devant le Colibri, j’ai vu arriver ma femme avec un sac du magasin, elle se dirige aussitôt vers une table ou un mec très classe attend, main tendue de ma femme vers le monsieur, l’autre s’en empare et l’attire vers lui pour un baiser au coin de la bouche. Vite fait bien fait , tout ça se déroule certainement à la même vitesse que la veille dans la cabine d’essayage et Ninou laisse faire.
Je suis allé m’asseoir pas loin d’eux, le pantalon est sorti du sac et je l’entends rire en disant que maintenant il faut aller l’essayer.
Il se penche à l’oreille de ma femme qui rie, comme elle m’a vu derrière eux, elle me fait un clin d’oeil et embrasse son amant en me montrant bien qu’elle prenait l’initiative d’y mettre la langue.
Au premier baiser, une main atterrit sur la cuisse de Ninou , cette main aussitôt recouverte par le sac du magasin permet à ma femme d’écarter les cuisses discrètement, pour laisser à son partenaire de la place pour une première investigation.
Le gars a dû certainement sentir l’humidité et l’abondance de la mouille de ma femme.
En effet dans ces situations ma femme mouille abondamment et là je peux dire que ça avait commencé la veille après la réception du texto. Si bien que pour la journée au magasin elle a du se mettre une serviette et se faire une toilette juste avant le rdv.
C’était difficile pour elle de laisser ce jus du désir couler entre ses jambes surtout avec cette chaleur. Elle et moi aimons ce jeu gourmand ou je trempe mes doigts comme dans un pot de miel et les lèche ensuite, sachant d’avance que ce jus ne m’est pas toujours destiné.
Ensuite j’ai choisi de partir, et une demie-heure après ma femme m’appelle pour me dire que ce soir elle serait tard car une importante livraison était arrivé en fin d’apm au magasin et que tout se passait bien. De toute façon elle me rappellerait plus tard.
Donc elle était à coté de son amant, qui entendait une femme volage mentir à son cocu de mari.
Un mari cocu mais heureux de son sort, car comme d’habitude dans ces situations, je suis heureux de voir ma femme se faire désirer et de la savoir s’abandonner au plaisir, ensuite comme à chaque fois, elle me revient encore plus amoureuse et désirable.
Comme nous étions venu avec notre camping-car , solution pratique , j’ai attendu dans le véhicule.
Perdu dans mes pensées,ou j’imaginais la suite de la soirée, un texto m’a ramené sur terre :
- « Suis à l’hôtel du casino, attends moi, bisous.
Réponse : j’attendrai sur le parking face au casino , amuses toi bien, bisous .
Une ou deux heures après, Ninou est de retour :
- « Alors c’était bien ? »
- « Viens je vais te raconter mais caresse moi doucement, allongeons nous. »
Moi après ce genre d’escapade de mon épouse, je suis tout excité et je ne demande qu’à la caresser. Elle laisse tomber sa robe, dessous elle est nue son parfum ressort encore sur sa peau. Une fois allongée ma caresse l’enveloppe sur tout le corps et ma main part visiter son intimité qu’elle vient d’offrir à un autre homme.
Avec délectation mon doigt découvre que le passage le plus étroit a été bien utilisé, elle se retourne sur le ventre et se met en levrette pour me montrer son anneau encore entre-ouvert comme dans un baillement de satisfaction, heureux et repu après un bon gavage. Le vagin lui aussi bien distendu est tout humide, j’y engage ma main mais sans plus m’y enfoncer .
Pendant ce temps je sens que sa main part autour de mon sexe descend le long des couilles pour les pétrir, presque à me faire crier, mais la main continue et un doigt s’introduit dans mon anneau, ce doigt me masse intérieurement à la recherche de ma zone la plus sensible. Je me rapproche de sa bouche, en récompense au mari complaisant, elle m’engloutit le sexe et en peu de temps mon excitation explose dans sa bouche.
Nous nous embrassons pour partager mon sperme.
Et ce n’est qu’en rentrant à la maison que j’ai eu le récit de sa soirée.
Après le restaurant en tête à tête. Son amant l’a conduite dans une annexe de l’hôtel près du casino , cette annexe réservée pour le personnel était équipée de chambre et d’un local cafétéria , le personnel du casino vient y prendre sa coupure et peut s’y reposer dans des petites chambres.
C’est dans une de ces petites chambres qu’elle s’est donnée, ensuite son amant lui dit d’attendre dans la cafétéria car il reprenait son service au casino.
- « Dans la cafet le personnel va et vient, deux filles étaient la comme moi à attendre, deux belles filles, très bimbo, dos nu et grand décolleté, que les gars venaient flatter et butiner, le temps de prendre un café. Je n’étais pas à l’aise car il y avait une drôle d’ambiance, puis les filles sont parties l’une après l’autre chacune au bras d’ un mec. J’ai bien failli te rappeler et partir. »
Quand un mec est venu et m’a dit que son collègue, celui avec qui j’étais venu, ne serait pas libre de suite et qu’il lui avait demandé de m’aider à faire passer le temps. J’ai compris de suite et il lui aussi m’a emmené dans une des chambres.
Avec lui ça n’a pas duré longtemps, il m’a déshabillée, mais lui a juste enlever son pantalon, ensuite sans même s’allonger sur le lit il m’a prise en levrette, en terminant il a laissé le préservatif dans mon anus. Tu vois ça été très rapide, j’en garderai pas un grand souvenir, j’ai vraiment été utilisée comme une poupée gonflable. Pendant que je faisais une toilette, il a téléphoné à un de ses collègues en lui disant qu’il pouvait venir prendre sa coupure et je l’ai entendu dire qu’il lui présenterait une bonne affaire.
Quand le nouveau est arrivé, ils m’ont peloté tous les deux, le premier me pinçait les tétons et me secouait les seins en me demandant si j’aimais. Ensuite il m’a dit de montrer ma rosette à son copain, en lui disant qu’elle était bien serrée et que cela lui plairait. Il a sorti son téléphone et en a pris des photos en me disant qu’il penserait ainsi à moi ; bien sûr je ne l’ai pas laissé prendre mon visage en photo. »
Le second était un noir, Ninou a été ravie de me le préciser, car elle affectionne les hommes de couleur, pas seulement pour leur capacité et leur mensuration, mais elle est toujours plus détendu en leur présence. Elle les trouve moins compliqué et moins possessif, elle est plus en confiance avec eux.
Elle me décrit sa grand chevauchée avec ce noir sur lequel directement elle s’est empalée de l’arrière, le premier ayant bien préparé le terrain.
- « Il m’a laissée faire, alors je lui est dit de s’allonger sur le lit, je l’ai aidé à se déshabiller, moi j’étais déjà toute nue, après lui avoir mis le préservatif, je me suis fait plaisir et je me suis empalé sur lui et directement de l’arrière.
J’ai vu qu’il a été surpris et il n’a pas bougé, donc je n’ai pas eu mal que du bonheur, pour être sur de tout prendre je me suis assise sur lui, j’avais sa grosse bite toute en moi et là seulement j’ai commencé à bouger, doucement en faisant pivoter sa magnifique bite dans mon cul c’est un plaisir. Cela m’a changé du précédent, ce goujat, qui m’a labouré le cul sans penser à mon plaisir. »
- « J’ai continué en m’astiquant toute seule, ensuite je me suis contractée le sphincter sur son sexe, il a beaucoup aimé et en a redemandé. Avant qu’il jouisse je lui ai enlevé sa capote et je l’ai faire jouir sur moi sur mes seins et mon visage.  »
Mais le plus surprenant, c’est la conversation qu’elle a eu ensuite avec lui.
Car il lui demande si elle avait laissé son n° de téléphone sur l’annuaire mis à disposition des saisonniers. Ces saisonniers du casino qui sont là que pour des missions de une à deux semaines et viennent à tour de rôle des autres établissements de cette chaîne de casino.
Donc ils sont aller vérifier dans la cafet l’annuaire et elle y a inscrit son numéro .
- « A qu’elle rubrique ? vidange en tout genre ou garage à bite . »
Ma femme n’aime pas la vulgarité
- « J’aime pas du tout ce genre de propos tu le sais, voilà ce que ta pute a écrit : gourmandise’x .sans « s » mais avec un « x ».
Toujours imaginative comme une artiste. C’est une artiste dans son genre .
Ainsi depuis cette soirée, elle reçoit des textos : « rdv au casino es tu OK »
J’ai le plaisir de l’accompagner et rentrons au casino, les men in black nous saluent et quand l’un d’entre eux la reconnaît il lui adresse « Bonne soirée Madame » bien appuyé avec un sourire complice .
J’en suis flatté, ensuite ma femme envoie un texto pour signaler qu’elle est arrivée.
Réponse immédiate : « rdv à l’entrée de l’annexe. »
Aujourd’hui elle en est à son quatrième rdv. Elle est ravie et resplendissante, moi je suis heureux de savoir que d’autres hommes vont l’honorer et lui donneront du plaisir.
Comme à chaque fois ça ne dure pas longtemps, j’attends au casino, avant son retour elle me prévient par un texto. Nous nous retrouvons au véhicule sur le parking.
Elle parcourt la centaine de mètre entre les véhicules, sa pochette à la main, avec à l’intérieur son nécessaire et ses sous-vêtements qu’elle ne remet pas pour une une si petite distance.
Hier soir, elle revient donc, la pochette à la main, j’attendais devant notre véhicule, nous nous embrassons, et je lui retrousse sa jupe après lui avoir ouvert son chemisier et mis les seins à l’air.
- « Ici c’est pas prudent on va nous voir. »
- « J’espère bien , regarde la camera en haut du pylône, tes copains vont t’admirer. »
La situation était piquante et nous l’avons prolongée, abrités derrière notre véhicule mais bien en vue de la caméra, elle se montrait nue dans toutes les positions.
Maintenant elle attend son prochain texto pour savoir si son exhib a fait monter la cote de « goumandise’x » auprès du personnel du casino.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription