Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

candaulisme ou cuckolding ---la barriere est mince partie 1. Texte écrit par le mari

! Signaler un contenu abusif

Après de nombreux échanges d’emails, nous avions finalement décidé de vous rencontrer.
Les différentes conversations téléphoniques, nous avaient données envie de vérifier si Patrice, le libertin pervers, est aussi raffiné que ce qu’il laisse paraître à travers nos échanges. Nous devions nous retrouver d’abord dans un Restaurant.

Vous nous avez donné RDV dans un bar, en plein centre ville. Le bar est réputé pour la ses salons cosys et feutrés.
Passée la porte, nous avons suivi le serveur qui nous guida à votre table. Karine fermait la marche derrière moi.

Nous étions arrivés le matin même, et nous en avions profité pour faire du Shopping. J’avais offert à Karine, un ensemble porte-jarretelle noir, des bas noirs, un soutien gorge en dentelle qui remonte les seins mais laisse la pointe à l’extérieure et n’englobe que le bas du sein. Karine portait son achat pour la circonstance.
Une robe classique, rose pale soulignait son bronzage. Cette robe sage d’apparence, se boutonnait devant avec un grand décolleté qui dévoilait partiellement le soutien gorge. Nous savions que, si elle se penchait en avant et en avançant que l’épaule gauche, son voisin de droite, apercevrait ses tétons. Les boutons de la robe, n’étaient pas tous fermés, spécialement ceux du bas. Chaque pas qu’elle faisait laissait apercevoir ses cuisses qui paraissaient plus fuselées grâce à ses hauts talons à aiguilles. Le surnom de Barbie que lui donne les hommes ne semble pas usurpé. J’étais surpris que Karine ose se vêtir ainsi. Elle déteste normalement être provoquante devant une assemblée. Mais votre demande expresse de la voir ainsi, était une condition de notre rencontre. Karine amusée y répondait par défi et surtout par l’envie et la curiosité de vous découvrir.

Je vois un sourire de plaisir illuminé votre visage, lorsque nous approchons de la table. Mon cœur bat la chamade, j’ai du mal à respirer.
Je tends la main bêtement en me présentant. Karine en fait autant. Vous la réprimandez aussitôt.
<imgsrc=

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription