Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Candaulisme et voyeurisme

! Signaler un contenu abusif

Nous débutons ma femme et moi dans cette voie encore très inconnue par nous-même qu’est ce qui ressemble à du candaulisme. J’écris "ressemble" car je n’ai pas du tout la dimension de voyeurisme réel. Ma Seule vraie motivation est le bonheur de ma femme dont j’ai compris avant elle l’appétit sexuel qu’elle gardait enfouie au plus profond d’elle-même et qui commençait à la ronger de l’intérieur.

Me concernant, au-delà de ce bonheur que je construis avec elle, j’éprouve des sensations très fortes, mais encore trop floues pour les décrire, au travers d’un voyeurisme purement virtuel.

Par exemple, elle a déjà rencontré deux hommes par Gleeden, le premier l’a embrassée, lui a caressé les seins et l’a touchée dans un parking souterrain, le second lui a caressé sa culotte sur une terrasse de café, et je fais revivre en moi ces images virtuelles qui alimentent autant mon excitation que ce trouble indicible.

Je l’imagine en quasi permanence au jour où elle se donnera complètement à un autre, ce qui est autant certain qu’inconnu, et je traverse une foule de sentiments qui vont de l’inquiétude au paroxysme de l’excitation, de la jalousie farouche au bonheur intense de la savoir épuisée suite à un orgasme nucléaire, de la déception de ne pas pouvoir être le seul homme à la satisfaire à la fierté d’être un des seuls à lui ouvrir cette voie qu’elle commence à découvrir et qui je suis sûr va la mener beaucoup plus loin dans sa vie de femme que le modèle traditionnel.

Merci à celles et ceux qui voudront bien m’accompagner dans le début cette aventure. Merci aussi de ne pas me solliciter pour que je "prête" ma femme, ce n’est pas comme cela que ça fonctionne.

A bientôt

3 Commentaires

  • la première fois que ma femme, très fidèle, ne connaissant et ne voulant connaître d’autre homme que moi a fait une rencontre, quel bouleversement. Il l’attendait dans sa voiture. Quand je l’ai vu monter j’ai cru que mon cœur s’arrêtait. Il ne s’agissait pourtant que d’une chaste prise de contact. Une 1/2h plus tard elle en est descendue et j’ai vu à sa démarche assurée, chaloupée, à son regard brillant que je discernais de plus en plus quand elle s’approchait, que rien ne serait plus comme avant. Il faisait beau et je me sentais bizarrement comblé. En fait rien n’avait fondamentalement changé. Elle était toujours la même mais avec un degré de liberté supplémentaire.
    La dernière fois qu’elle a rencontré un homme, je l’ai suivie jusqu’à l’hôtel. Elle en est sortie 2 heures plus tard, pendue à son bras, la tête sur son épaule, l’air énamouré de la femme qui a joui et là encore j’ai ressenti un plaisir profond, celui de la savoir heureuse de sa liberté sexuelle, excité aussi, bien sûr, mais ceci est une autre histoire....
    Pour vous accompagner......

  • Merci beaucoup pour ce témoignage, qui, venant d’une femme, me touche beaucoup.

  • Bonjour,
    Je me permets de vous écrire car, avec mon mari, nous sommes encore débutants dans cette démarche également. Après en avoir parlé pendant de nombreuses années, nous avons sauté le pas il y a environ 2 ans. Et je me souviens qu’à ce moment là, j’avais opté pour le même site de rencontre que vous, me disant que je n’avais rien à craindre avec les hommes mariés et que cela ne pouvait donc pas aller bien loin. Lorsque j’ai accepté de rencontrer le premier homme (avec qui j’avais beaucoup échangé par écrit), j’y allais avec la ferme intention de lui dire que cela ne pourrait pas aller plus loin... mais le désir l’a emporté et, tout comme votre épouse, nous avons échangé de longs baisers passionnés et ses mains se sont baladées sur l’ensemble de mon corps... cela a été bien plus qu’agréable (en plus, c’était l’été, il faisait beau ;-)). Mon mari m’avait suivie sans que je ne le sache et m’a retrouvée juste après cette rencontre. J’étais assez "chamboulée" par tout cela. Il ne savait pas trop de son côté ce qu’il allait ressentir, car c’était une première : jalousie, colère, frustration ou, au contraire, désir, plaisir, excitation... certainement un peu de tout cela à la fois... impossible pour lui (comme pour moi d’ailleurs) de décrire vraiment les émotions ressenties.
    Désormais, nous privilégions les rencontres à 3 directement, avec des hommes qui connaissent la situation. Nous préférons les relations longues car des "amitiés" se nouent et cela permet de mieux profiter de ces moments. Nous pouvons oser plus de choses avec un complice, comme de faire couler son sperme sur mes seins (une des situations que mon mari adore) et nous pouvons échanger (par des signes et des regards), pendant la relation, pour savoir ce qui plait ou pas à l’autre. Ainsi, nous essayons de n’en vivre que le meilleur...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription