Accueil > Articles candaulistes >

Candaulisme et traversée du désir

Bien souvent notre sexualité s’adresse à des couples matures qui ont traversés ensembles de nombreuses années de vies communes et qui ont appris que si les débuts furent pleins d’envies, celles-ci ne sont certainement pas une mécanique qui fonctionne en continu.

Je pense que les contraintes du quotidien ne doivent pas être une explication ni une justification au manque de désir mais au contraire, le motif supplémentaire pour aller chercher dans notre pratique tout ce qui fait défaut à notre intimité au quotidien : la créativité, la complicité et le plaisir !

Par contre, s’il est une certitude à retenir c’est que le désir ne peut pas être exigé de la part de votre partenaire, il ne peut être que patiemment favorisé. Il nous faut donc apprendre à lui fournir un environnement favorable par la curiosité que l’on a de l’autre, par la bienveillance dont on peut faire preuve lorsqu’on l’accueil, mais aussi par le sens que l’on donne à son partenaire et à ses désirs au sein de la relation.

Cependant, sans plaisir, point de désir. L’affirmation semble paradoxale car en effet nous pensons tous que le désir est précurseur au plaisir mais il n’en n’est rien. Le désir, c’est l’envie de (re)produire une expérience gratifiante.
Nous savonspar exemple qu’une aventure candauliste gratifiante c’est celle qui procure ce que l’on appelle un plaisir global : sexuel, sensuel et émotionnel.

Si, au quotidien, nous n’éprouvons pas de véritable plaisir à partager des discussions, des projets et des activités, alors il y a peu de chances que le couple puisse partager une aventure candauliste satisfaisante, qui lui donne envie de recommencer.

Par ailleurs, les neurosciences confirment ce postulat : Sur le plan neurobiologique, on peut définir l’état de désir comme l’attente positive d’une gratification. Cette attente, active dans notre cerveau la production d’enképhalines – des endorphines qui favorisent le sentiment de bien-être en réduisant les sensations désagréables dans le corps. Celles-ci permettent la libération massive de dopamine (hormones du plaisir) au moment de la récompense lorsque le couple se retrouve dans l’intimité après une aventure candauliste.

Mais attention, désirer ne signifie pas attendre passivement, il faut en effet activer le circuit du plaisir. Par la sensualité que l’on développe à travers le toucher, que ce soit au quotidien comme dans l’intimité accompagné de mots qu’ils soient doux ou stimulants.

La peau est composée de corpuscules qui sont des capteurs de plaisirs, les caresses sur le corps les font réagir et activent alors la production d’ocytocine, l’une des hormones de l’orgasme. Il suffit de cette stimulation physique pour préparer l’organisme au plaisir.

On comprend mieux pourquoi les couples qui se touchent et se caressent beaucoup sont ceux qui disent avoir une pratique candauliste très épanouissante. Les mêmes ont une communication gratifiante. Y compris dans les conflits, car ils ne se dévalorisent jamais, dissociant ce que l’autre fait de ce qu’il est.

A contrario, si la relation est pauvre en échanges, qu’il soit d’ordre affectif ou verbal, la production d’enképhalines est moindre, ce qui signifie que le désir est inexistant et que l’aventure candauliste ne produira pas de dopamine.

Les neurosciences nous démontrent que ce n’est pas tant la nouveauté ou la variété des partenaires et des aventures candaulistes qui assurent la pérennité du désir, mais la qualité de la relation intime du couple candauliste.

C’est la négligence et l’égoïsme qui sont les pires tue-désir, alors à travers notre pratique prenons soins de nous, de l’autre et de notre couple avec générosité et bienveillance.

9 Commentaires

  • Les hommes ont des fantasmes sur le candaulisme , mais pour êtres un vrais candauliste ,il faut êtres en harmonie avec sa bien aimer ,parler ne pas penser à soit " on est deux" un respect total l’un en vers l’autre
    Une femme n’est pas un objet

  • Bonjour..
    Comme quoi l écoute et la compréhension du désir et envie de l autre est importante...même dans le quotidien..
    Nous avons fait la même erreur ma femme et moi aux prémices de notre libertinage.
    Elle a toujours pensée que je fantasmais sur le fait que nous pourrions coquiner avec une autre femme,et que de cette façon j en profiterais également... alors que c est tout l inverse... Je n ai jamais été attirer par d autres femmes que la mienne.
    Et elle de son coter avait envie de coquiner avec d autres hommes...
    Vous pensez bien que quand elle m a dit ça,j ai sauter sur l occasion.... :)

  • Bonjour
    Nous notre approche a été longue et ponctuée d’espoir et de doute, Catherine ne pouvant pas concevoir des relations extra-conjugales elle n’était absolument pas d’accord pour aller voir ailleurs. Elle a toujours refusé les propositions qui lui ont été faites de me tromper dans le passé. Depuis le début de nos amours, elle m’a suivi dans mes fantasmes et tous ceux que j’avais la concernaient, les uns plus chauds que les autres, dans tous mes rêves sexuels, elle en était la seule et unique actrice. Catherine a mis quinze ans à accepter le fait de faire l’amour à une autre personne que moi. Maintenant qu’elle le fait, elle seule se met les limites, je ne me vois pas lui dire, non ça tu ne fais pas, il faut admettre que ce sont nous les hommes qui le leur demandons et nous ne pouvons pas ensuite restreindre leurs envies.
    La première fois que je l’ai vu faire l’amour avec un de ses amant, elle était en levrette et moi dessous, je la tenais dans mes bras pendant que son amant la pénétrait, elle me dit à l’oreille, je suis une salope, je lui ai dit, non tu es ma femme et je t’aime. Voilà comment je conçois le candaulisme, amour et respect de la femme, je n’aime pas lors de leur récit certains maris ou amants insultent les femmes, je ne le tolérerais pas de la part d’un de ses partenaires.

  • L envoi à bugger, suite du message.
    J envi bcp votre femme M Tomasini qui vit ses aventures sans modération et qu elle vous fait partager.
    Mon mari m a fait découvrir le site du candaulisme et je me rends compte que sous couvert d un courant sexuel, le candaulisme est très intellectualisé et dans le partage et l écoute, j en suis agréablement surprise.
    A cause ou plutôt grâce à mes infidélités mon mari s est découvert candauliste et notre couple n a jamais été aussi solide. En 30 ans de relation je ne l ai jamais autant aimé qu aujourd’hui. J approche doucement de la cinquantaine et je voulais dire à toutes les femmes qui en doute que nous pouvons assouvir nos désirs en toute transparence pour notre mari si ç est dans le respect et le partage et bcp d amour sans mettre en péril notre couple bien au contraire . Nous avons même franchi une seconde étape en allant dans un club libertin. Un peu intimidés au début et ensuite pouvoir assouvir ses désirs avec le consentement de son homme ç est juste merveilleux, hallucinant. Alors vous l aurez compris notre couple grâce au candaulisme est arrivé à une maturité sexuelle et intellectuelle formidable.

  • Bonjour, j utilise de nouveau le pseudo de mon mari pour réagir aux commentaires.
    Je tiens à vous remercier M Tomasini de la pertinence de vos propos et vous devez avoir un côté féminin plus développé que la moyenne des hommes pour si bien comprendre les femmes. J envi bcp votre femme

  • Bonjour, j utilise de nouveau le pseudo de mon mari pour réagir à ces commentaires.
    Tout abord je tiens à vous remercier M Tomasini de la pertinence de vos propos. Vous devez avoir un côté féminin plus développé que la moyenne des hommes pour si bien comprendre les femmes. J envie bcp votre femme

  • Tout à fait d’accord avec tout ce qui a été écrit et que je "synthétiserai" en : LIBERTE, AMOUR, PARTAGE, ECOUTE

  • Complètement d’accord avec toi, c’est malheureusement le constat que je fais aussi ! Concernant une partie des hommes qui fantasment le candaulisme je ne sais pas si ils parlent à la place de leurs moitiés, en tout état de cause ils projettent leurs fantasmes sur elles !
    Ceci dit c’est une façon de garder le contrôle que de projeter ses propres fantasmes face à une pratique très ouverte.
    Se dire candauliste, ça n’est pas pour moi : être excité à regarder sa femme avec un autre ! Eh oui !!!

    Comme tu le dis si bien, être candauliste c’est apprendre à se mettre à la place de sa femme, comprendre ses désirs, l’accompagner et non pas la conduire vers la pleine conscience de sa féminité et savoir ressentir son plaisir et partager ses désirs sans apriori mais avec confiance.

    Rappelons que la femme n’est pas une chose, un objet, un truc dont on peut se servir pour prendre du plaisir, non non non....

    C’est elle qui va éclairer votre imagination et faire briller votre regard mais pour cela, laissez la exprimer et vivre pleinement ses désirs...

  • Je ne sais pas si on peut trouver des explications neurobiologiques, c’est surement possible mais avant toutes choses je crois que l’entente, la communication, les attentions de tous les jours, l’écoute de l’autre etc ... sont des facteurs primordiaux dans la réussite du candaulisme. Il ne suffit pas d’avoir (très) envie de voir sa femme dans les bras d’un autre et de lui dire pour susciter chez elle l’envie de le faire. Je remarque très souvent que les maris parlent pour leurs femmes, ils veulent leurs épanouissements sexuels, ils veulent leur bonheur, ils cherchent la clé qui déclencherait chez elles l’envie de franchir le pas .. mais très peu se mettent à leurs places et ne désirent qu’une chose, qu’elles disent OUI. Le plaisir c’est d’abord le partage et le désir ne peut pas être quelque chose d’égoïste. A tout ceux qui voudraient inciter leurs épouses à aller vers le candaulisme je dirais :
    Messieurs mettez vous d’abord à la place de vos femmes et avant de penser à vos désirs essayez d’abord de connaitre les leurs et dites vous que toutes les femmes n’auront pas les mêmes envies que vous.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription