Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Candaulisme épanouit

! Signaler un contenu abusif

Nous sommes Déborah et David, jeune couple de 27 ans chacun, ensemble depuis cinq ans et demi et en ménage depuis trois ans.

Déborah est une femme avec une silhouette élancée, brune, les cheveux longs, un visage d’ange, petite perle dans le nez, les yeux noisette, 1m70 pour 65 kgs, avec des jolies formes ce qui lui donne un charme fou.

Voilà un peu plus d’un an que nous avons commencé à libertiner ensemble. Assez ouvert sexuellement et coquins, nous nous entendons bien sur ce point, et nous souhaitions apporter un plus. Si cette idée était pleine de promesses, ça a malheureusement rapidement tourné au fiasco, avec plusieurs rencontres qui se sont mal passées. En effet, nos recherches étaient principalement des couples, pour des rencontres échangistes. Malheureusement, à chaque fois sans exceptions, des pannes qui ne réussissaient pas à repartir, et des soirées gâchées (alors qu’en couple, ça ne m’est jamais arrivé).

Après plusieurs expériences malheureuses, j’ai rapidement réalisé que le problème venait de moi. Si, lors des premières rencontres, je trouvais des excuses (le stress, la fatigue, la capote, ...), en fait, le problème venait tout simplement de moi : je n’arrivais juste pas à faire l’amour à une autre femme que la mienne. A l’inverse lorsque je voyais Déborah faire ses ébats avec son partenaire, je montais d’une flèche.

En plein doute, j’ai alors recherché sur Internet ce que ça signifiait, et j’ai découvert que je n’étais pas échangiste, mais candauliste. J’ai lu de nombreux témoignages, notamment sur ce site, et j’ai alors réalisé que j’étais surexcité à l’idée que Déborah puisse s’épanouir dans les bras d’un autre homme.

Avant de passer à l’acte, nous nous sommes mis d’accord de tenter d’abord des plans à trois, ou je participais, afin de voir si effectivement le passage du fantasme à la réalité allait pouvoir bien se passer. Mon état d’excitation était décuplé lorsque je voyais l’amour de ma vie se lâcher avec un autre partenaire.

Et c’est suite à ses réussites que notre première soirée candauliste seule s’est déroulée. Nous avons demandé à un homme, rencontré durant nos trios, de venir à la maison pour avoir un plan sexe tout seul avec elle. Moi, de mon côté, les choses étaient claires : j’étais d’accord pour partir quelques heures, les laissant tranquille. La soirée était organisée, les choses prêtes, et j’avais trouvé une activité à faire : aller voir le dernier film X Men au ciné (séance de 22h30) pendant que ma chérie s’enverra en l’air. Déborah devait bien entendu tout me raconter dans les détails dès que je rentrerais.

Le récit a été au-delà de mes espérances. Certes, une mauvaise nouvelle est arrivée une heure avant son arrivée, puisque des saignements commençaient (aïe). Déborah l’a alors contacté lui demandant si ça posait soucis. Sa réponse fut la négative, il voulait venir.

Donc lorsqu’il est arrivée, ses règles s’étaient intensifiées. Déborah s’en excusa, et lui proposa alors une fellation en le faisant jouir dans sa bouche et qu’elle avale tout (son péché mignon). Sauf que le corps de ma chérie lui donnait follement envie, et qu’une pipe, même amenée jusqu’au bout, ne lui suffisait pas.

Alors la proposition allait d’elle même, il l’a sodomisé. Déborah pratiquait très peu la sodomie, elle aimait mais vraiment à petites doses. Et elle ne l’avait jamais pratiqué avec quelqu’un d’autre que moi. Là elle n’avait pas le choix. Et son plaisir fut très intense, pour mon plus grand plaisir. Il lui a ramoné son anus pendant une bonne demi heure, au début doucement, et ensuite sauvagement. Déborah criait, hurlait même, tellement c’était bon. Elle voulait que son gourdin soit encore plus gros pour pouvoir mieux la sentir.

Une fois l’orgasme atteint, il s’effondra, groggy par tant d’efforts. Lorsque je suis rentré, une heure après ces ébats, Déborah m’a tout raconté, n’a lésiné sur aucun détail. On était allongé tous les deux sur le lit, et elle me branlait pendant son récit. Lorsque mon jus blanc s’est étalé sur mon ventre, elle l’a léché, me rappelant qu’elle adore le sperme, et m’a avoué que même si ma présence lui avait manqué un peu, elle avait prit son pied.

Pour le moment, nous n’avons pas encore vécu d’autres histoires comme celle-ci, on a refait des trios, toujours aussi bons. Mais je pense que cela reviendra vite. Quant à moi, curieusement, je trouve que ça a même renforcé mon amour pour elle

9 Commentaires

  • J’ai vécu la même chose soirée échangistes avec d’autre femme très dure de conservé une érection.... Seul avec ma femme dur comme du béton...mais cela se produit aussi en trio quelques fois je perd un peu mon érection. C’est que je devient tellement concentré et excité que après un certain temps la sensation physique est presque nul.... Comme si toute ma tête aurais besoin du sang pour vivre se moment de grâce.... J’ai dis a ma femme pour explique ce phénomène que c’est comme prendre le plus gros manège du parc d’amusements et ensuite revenir au au autos tamponneuses, la sensation a été si forte que pour un cour moment j’en perd mes sensation physique.... Mais j’ai de très très fort orgasmes cérébral, presque unique a nous les candaulistes ! :)

  • ah je vois que je ne suis pas le seul a ne plus pouvoir bander avec une autre femme que la mienne, j’avais peurd e devenir impuissant, mais non, ça se passe dans le ciboulotje bande tres bien et tres dur quand je vois ma femme faire l’amour avec un autre homme surtout dans notre lit conjugal et je la prends après et ça me suffit et mon epouse est satisfaite que je lui fasse l’aamour mais que je ne peux plus avec d’autres femmes

  • Parce que c’est déjà le cas, GECK045.
    Nos trios ne se cantonnent en général jamais à un seul coït, mais à deux ou trois. Et dans ces deux ou trois, il y en a au minimum un ou je me délecte de tout regarder en me touchant, ce qui est merveilleux.

    M’absenter n’était même pas un fantasme au départ, c’est en lisant ce forum et des témoignages de personnes ayant laisser leur femme aller seule avec un homme que l’idée m’est venue, et que je l’ai réalisé. Je suis très cérébral, donc je m’excite autant de l’imaginer, surtout si ça se passe vraiment, que de la voire.

  • oui, tout est dans le titre...Epanouissez-vous...!!!! Et continuez de nous faire partager vos émotions si ben écrites et décrites. Merci.
    Oui, vous êtes bien candauliste...si en plus vous êtes heureusx ..alors profitez-en...tous les deux...trois...lol !

  • Merci pour ce récit bien écrit - je comprends d ’autant mieux que j’ai eu plusieurs fois les mêmes problèmes - mais pourquoi vous absenter et ne pas assister passif à leurs ébats ?

  • En fait, j’ai eu le déclic avec notre dernière rencontre avec un couple. La femme me plaisait, elle était jolie, gentille, a fait tout ce qu’il fallait, j’étais en forme, bref, rien qui clochait. Et pourtant, une énième panne. J"ai compris au moment de la pénétrer, parce que le ressenti que j’ai eu, et que j’ai alors tout comparé chez ma partenaire d’un soir avec Déborah. Et là, ça m’a paru limpide, je n’y arrivais pas parce que c’était pas l’amour de ma vie, mais une autre.

    On a ensuite enchainé sur des trios HHF, et je me mets toujours en retrait à les regarder pour les premières minutes (quel plaisir !). La soirée candauliste, ou je me suis eclipsé, la laissant seule avec un homme, est un aboutissement je pense. Qui ne se reproduira pas aussi souvent que les trios. Mais ça repousse les limites de l’imaginaire, du fantasme, du plaisir charnel. Ma femme, qui est à mes yeux la plus belle femme au monde, est encore plus belle lorsqu’elle donne du plaisir, a fortiori à un autre. Et quand on ne regarde pas, mais qu’on imagine la scène qui est en train de se dérouler, mais pas chez soit, implique un plaisir cérébral très intense. L’idée qu’un homme ait enculé (excusez l’expression) sauvagement ma femme, dans le lit conjugal, et qu’elle m’ait tout raconter en détail, en rentrant, m’a procuré un plaisir extrême.

    J’espère pouvoir le revivre, parce que ça vaut vraiment le coup.

  • Bonjour
    Nous avons connu Claire et moi ce même genre de problème. Ma panne systématique dès que je me trouve en présence d’une autre femme et de Claire.
    Nous avons aussi résolu le problème avec des trios.
    C’est un ami échangiste qui nous avait conseillé en ce sens. Nous avons d’un commun accord essayé et ça a été dès notre première rencontre avec un homme, un succès total pour nous deux.
    Claire a joui très fort et moi aussi par ricochet.
    Par contre, j’assiste à toutes ses rencontres et quelques fois je participe
    Cordialement

  • Merci pour ce magnifique récit,
    Qui décrit avec succès l’excellent la découverte et les premiers pas d’un jeune couple à travers notre pratique, votre relation semble simple et naturelle, votre candaulisme est assumé tant par vous même que par votre épouse, ce qui laisse augurer de délicieux moments !!!
    J’espère que nous aurons le plaisir de les partager avec vous, car votre écriture est belle !
    Merci encore et bonne journée à vous deux

  • Tres belle histoire continuez à nous ravir Merci Bises

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription