Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Candaulisme à la Monsieur Jourdain

! Signaler un contenu abusif

Il y a ... fort longtemps, mon épouse (depuis lors ex-épouse) et moi avons découvert le libertinage via les clubs. C’est ainsi qu’elle a pu épanouir sa bisexualité, qui fut longtemps le moteur de nos sorties. Nos premiers échanges avec des couples étaient assez timorés parce qu’elle était de tempérament plutôt jaloux. Pendant longtemps, nous n’avons pratiqué que le côte-à-côtisme et le mélangisme, mon épouse se concentrant surtout sur les échanges avec les autres femmes.
Nous sortions régulièrement dans un club de notre région (en Belgique) et nous étions devenus très copains avec les patrons. Il nous arrivait souvent de nous y rendre en soirée juste pour boire un verre avec nos amis. Au cours de ces soirées, nous sympathisions avec tel ou tel client, sans plus. Un jour, il se faisait tard, c’était en semaine et la journée du lendemain s’annonçait chargée, je suggère donc à mon épouse de rentrer à la maison. A mon grand étonnement, elle m’explique qu’elle s’amuse beaucoup et qu’elle n’a pas envie de rentrer maintenant. Je dis "à mon grand étonnement" parce que, en général, c’est elle qui prenait l’initiative du retour à la maison.
J’ai vite compris qu’elle avait flashé sur le beau et sympathique jeune homme avec lequel elle parlait au bar. Un moment, nous allons faire un tour dans la partie "relax" du club et ce garçon, François, nous rejoint. Lors de nos sorties libertines, ma femme acceptait de temps à autre de caresser des hommes seuls qui lui plaisaient mais sans jamais aller plus loin. Elle commence donc à caresser François mais je devine qu’elle a envie de plus... Un moment, je la prends contre moi et je lui glisse à l’oreille que j’ai compris qu’elle aimerait faire l’amour avec lui et je lui fais part de mon total consentement. Je la sens très gênée, elle me balbutie que ce n’est pas ce qu’elle recherche, mais ses yeux disent le contraire. Elle finit par m’avouer qu’elle en a effectivement envie mais qu’elle ne veut pas passer à l’acte parce que je serais alors en droit de réclamer le même traitement lors d’une prochaine sortie. Or, elle est encore trop jalouse pour me regarder faire l’amour avec une autre femme. Je la rassure en lui expliquant que je comprends parfaitement la situation, que je connais sa jalousie et que je n’exigerai nullement une quelconque contre-partie... A partir de ce moment elle s’est lâchée et elle a effectivement fait l’amour avec le jeune homme.
Cette expérience candauliste - à l’époque je ne connaissais pas le terme, comme Monsieur Jourdain ignorait faire de la prose :-) - était pour moi une première. Mon ressenti était ambigu : j’étais terriblement excité, je n’ai eu de cesse de les regarder en me caressant (comme le faisaient les autres hommes qui assistaient à la scène), j’ai tourné sans cesse autour d’eux et j’ai compris ce qui m’excitait le plus : quelle que soit la position dans laquelle vous faites l’amour à votre partenaire, vos angles de vue sont limités, ici je pouvais la regarder sous des angles tout à fait inédits. En réalité, je faisais un transfert : j’imaginais que c’était moi qui étais à la place du complice et ça m’a excité à en mourir. En rentrant à la maison, ma femme et moi avons évidemment fait l’amour comme des malades.
Trois mois plus tard, nous passons un vendredi soir dans le même club et nous recherchons comme à notre habitude un couple mélangiste. Surprise : le jeune homme rencontré trois mois plus tôt fait son entrée. Je me tourne vers mon épouse en souriant et lui assène : "Ton compte est bon !" Elle hausse les épaules et nie tout désir de réitérer l’expérience. Plus tard dans la soirée, comme nous ne trouvions pas de couple à notre goût, elle me dit : "Tu sais ce que tu m’as dit tout à l’heure, et bien je crois finalement que tu as raison, j’aimerais recommencer avec lui." Je pense que j’ai alors vécu le moment le plus excitant de toute ma vie sexuelle (pourtant bien remplie ;-), quand j’ai dû aller demander à François s’il accepterait de refaire l’amour avec ma femme. Mon coeur n’a jamais battu aussi fort. Le garçon n’attendait évidemment que cela... Ce jour-là, ce fut une expérience pleinement trioliste, j’ai commencé par la prendre en levrette pendant qu’elle engloutissait le sexe de notre complice, puis ce fut l’inverse. J’ai vraiment eu une sensation extraordinaire quand elle m’a sucé en se faisant baiser par François car elle me transmettait vraiment tout son plaisir à travers sa fellation. Quel pied !
Voilà comment je suis entré voluptueusement dans la grande famille des candaulistes ... au sein de laquelle je me complais plus que jamais (parfois comme complice à mon tour).

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription