Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Besoin de conseils.

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,
je viens de découvrir votre site et j’aimerais vous donner mon avis de femme.
Mon mari à cette déviance et comme toutes femmes amoureuses j’ai cédé à son fantasme .

J’ai fait l’amour avec d’autres hommes mon mari nous regardait en se masturbant ou alors il quittait les lieux et à son retour il me demandait de lui raconter dans les moindres détailles mes ébats.

Au début je me sentais sale après chaque rapport je prenais une longue douche maintenant je prends beaucoup de plaisir.

Il y a quatre ans que ça dure dans un parfais esprit de plaisir commun, mais mon mari en a voulu plus, son fantasme était dépassé, il ne contrôlait plus sa sexualité et le mois dernier nous sommes allés dans un club, un jeudi.

Le jeudi il y a très peu de femmes et beaucoup d’hommes, après quelques verres je me suis laissée allée ça lui à beaucoup plus, mais moi je n’ai pas ressenti autant de plaisir.

Nous n’étions que deux femmes et excusé moi, mais nous servions plus de vides couilles que d’autre chose !

Personne ne pense à vous donner du plaisir alors je ne supporterais de renouveler l’expérience, j’aime mon mari, mais jusqu’à quel point lui-même m’aime-t-il ?

Je me pose des questions depuis cette soirée.
Merci d’avance pour vos réponses.

9 Commentaires

  • bine écrit petitcocu

  • sois rassurée, si ton mari ne t’aimais pas il ne te demanderaitpas d’avoir du plaisir avec un oud es autres hommes
    ma femem aussi au debut se posait des questions mais je l’ai rassurée par mon attitude mes preuves d’amour et maintenant elle m’aime et je l’aime encore davantage, ça nous a rapproché
    je l(ai même entendu dire ds une soiree chez des amis libertins, à la maitresse de maison avec qui elle bavardait en prenant un verre
    en donnant son avis sur ces soirées "" c’est le paradis pour une femme et mon mari est l’ange qui m’en a ouvert la porte..."
    elle reconnait que sans moi elle n’aurait pas connu ces félicités,
    alors lâches toi sans arrière pensée, ton mari ne t’en aimeras que mieux que ce soit en partouze ou en simple trio, ou avec un amant choisi

  • tout à fait de l’avis de Candaule, en sexualité il faut savoir comme en tout dire non. Les limites de la randonnée sexuelle sont toujours celles de celui ou celle qui désire aller le moins loin, pas pour autant que le paysage est moins joli.

  • Je suis toute à fait d’accord avec toutes les réponses, l’on peut tenter pleines d’expériences mais toujours par envie et pas par obligation. Après nos premières relations en club, j’’avais le sentiment de n’etre qu’un "morceau de viande" et je ressentais le besoin de discuter avec mon mari car nombre de questions fusaient. Cela fait plusieurs années que nous pratiquons, nous avons eu quelques "mauvais coups" mais heureusement de très belles rencontres, et permis de réaliser nos fantasmes.

  • Bon si vous vous êtes réconciliés c’est l’essentiel !

    Votre complément est riche et atténue le relief de votre première contribution et c’est heureux. Au début j’étais partis sur le sentiment que votre époux abusait de l’amour que vous lui portiez pour vous faire vivre des choses douloureuses. Je suis heureux de lire que ce n’est pas le cas.

    Pour en revenir au terme déviance il m’a, moi aussi "piqué", j’ai cherché la définition du Larousse : "Caractère de se qui s’écarte de la norme". Ça me pique plus !! mais le terme "atypique" que vous avez choisit passe peut-être mieux.

    En tout cas merci pour la franchise de vos propos, j’aime beaucoup.
    Dans l’espoir de vous lire à nouveaux, je vous souhaite une bien belle soirée sur l’oreiller bien sûr....

  • J’ai écrit mon témoignage sur l’effet de la colère, car hier soir je m’étais disputer avec mon mari car il voulait absolument retourner dans le même club que la dernière fois je n’ai pas voulu donc nous nous sommes fâchés.
    Pour en revenir à mon témoignage quand j’ai parlé de déviance j’aurai plutôt du dire atypique.
    Il est vrai que si je ne m’étais pas forcée je n’aurais jamais connu le plaisir avec d’autres hommes, et c’est en diversifiant les partenaires que j’ai redécouvert ma sexualité.
    Mon excitation au moment des premières relations étaient nettement moins élevées que maintenant. Mes premières fois étant souvent hésitantes je me bloquais. Et plus je couchais avec des personnes différentes, plus je rencontrais des modes de sexualité différents qui on élargit mon champ de vision sexuel et j’ai fini par y prendre beaucoup de plaisir. Ce qui m’excite dans la pluralité masculine ce sont les nouveaux corps, les nouvelles façons de faire l’amour. J’ai connu un homme très expérimenté qui m’a guidée. Il initiait des scénarios, parfois avec des accessoires, auxquels je n’aurais jamais pensé. Ça m’a désinhibée et permis d’explorer les abîmes du plaisir charnel.
    Jamais, au début je n’aurais imaginée prendre autant de plaisir.
    J’ai exploré beaucoup de choses et il est vrai que maintenant faire l’amour qu’à mon mari me paraît plus fade et moins excitant. Mais le faire avec six ou sept hommes dans un Club c’était trop je préfère une relation simple, complice avec une personne ou deux qui me plaisent vraiment qui prennent le temps de s’occuper de moi.
    Quand j’ai écrit "je n’ai pas ressenti autant de plaisir" c’était bien sous-entendu que je n’avais pas ressenti autant de plaisir que mon mari ainsi que les fois précédentes, j’ai quand même eu des orgasmes. Des mains par dizaine qui me caressaient, des langues qui titillaient mon corps, des bouches qui m’embrassaient... j’ai eu du plaisir quand même. Ce qui m’a manqué c’était les effleurements et les caresses de mains expertes et la tendresse aussi et que certains hommes n’étaient pas terrible physiquement.
    Voilà je suis désolée d’avoir eu une réaction si vive, je me suis mal exprimée...
    Bises.
    PS : nous nous sommes réconcilier sur l’oreiller.

  • Toutes les pratiques candaulistes ont un inconvénient. Aller dans un club libertin en est un. Accepter de servir de "vide couilles" sans réagir a été, à mon avis une grosse erreur. Aucune femme n’est obligée à cela. Tu es dans l’obligation, TOI, de TE faire respecter car ton compagnon qui t’a demandé de réaliser son fantasme, ne peut plus le faire pour toi. Il te l’a demandé, tu le fais, donc, pour lui, tu le fais, comme les fois précédentes "avec plaisir". Donc il n’intervient pas. Pour réaliser des "plans" candaulistes sans problèmes, LA chose primordiale est de prévoir un mot, une phrase qui sert de message d’alerte : tu vas trop loin, je ne veux plus, je n’aime pas....
    Mais ce genre d’erreur est une petite épreuve. Maintenant tu sais ce qu’il te faudra faire ou ne plus faire désormais. Ce n’est pas "l’erreur de trop" ce n’est qu’un petit avertissement que tu dois prendre en considération.
    Réfléchissez, parlez en calmement (après chaque expérience) et prenez vos précautions. J’ai toujours dis que le candaulisme est un mode de sexualité très agréable. Mais il est aussi très dangereux. C’est votre amour qui vous fera sauter les obstacles. Mais il vaudrait mieux les prévoir et sauter par dessus. Essayez de faire un 100m haies les yeux bandés et vous comprendrez.

  • Bonjour,

    A la première lecture, j’ai été heurté par l’utilisation du terme "déviance" et par le fait que vous avez eu à céder par amour et non par envie.

    Ce n’est pas comme ça que je considère le candaulisme ou la sexualité plurielle si on devait généraliser. Il n’y a pas de mal à se faire du bien et à faire du bien (en réponse au terme de "déviance"), dès lors qu’il y a un plaisir, une envie et une excitation commune (dans le respect des lois, bien sûr).

    La sexualité touche votre intimité et vous vous devez de rester maitre de vos envies et non envies.

    Si personne ne cherchait à vous donner du plaisir et/ou que vous n’en preniez pas, il fallait mettre fin aux jeux. Si vous avez exprimé clairement votre déplaisir et que votre mari vous a "forcé" à continuer, je ne peux que me demander s’il vous aime effectivement...le mieux est d’en parler avec lui.

  • Bonjour chère Abondance,
    j’ai d’abord étais scandalisé à la lecture de votre contribution. J’ai écrit un premier post, je l’ai relu, j’ai relu votre contribution et j’ai une question à laquelle j’aimerais avoir une réponse.
    Quand vous écrivez "je n’ai pas ressenti autant de plaisir" sous entendu :
    - que lui ,
    - que les fois précédentes ?
    - ou que les pratiques candaulistes que vous décrivez plus haut ?

    Je ne sais pas si certaines femmes sont stimulées lorsqu’elles servent de "vides couilles", mais avant de passer à l’acte elles doivent en avoir exprimé le désir et surtout elles en éprouvent du plaisir.
    Dans le cas contraire il me parait légitime de ne surtout pas renouveler l’expérience !

    Pour moi être candauliste, c’est être stimulé par le désir et le plaisir de ma partenaire éprouve avec un autre en toute complicité avec moi.
    Ce n’est pas avoir à la maison une actrice porno, une femme objet, qui matérialise mes fantasmes. Enfin ça c’est mon avis.

    Quant à savoir à quel point votre mari vous aime, seul lui peut répondre.

    En tout état de cause, prenez soins de vous et respectez-vous avant de chercher à lui prouver votre amour en respectant ses désirs.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription