Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Avant la première fois

! Signaler un contenu abusif

Depuis que je connais ce site, je me sens libérée. Raconter mon expérience et lire celles des autre (même si je crois qu’il y a beaucoup de récits inventés) m’a en quelque sorte déculpabilisée. J’en suis venue à me poser la question de savoir quand mon mari a commencé à me suggérer de faire l’amour avec un autre homme.
Je crois que c’est au retour d’une soirée où j’étais seule et où pour la seule et unique fois je l’ai trompé (sans son accord). Il ne l’a jamais su.
C’était à l’occasion du départ de mon chef de service, avec lequel j’avais toujours eu de très bonnes relations. Nous avions une sorte de complicité, mais rien de plus. Il avait fait un pot de départ dans le bureau, puis nous sommes allés manger entre collègues. A la fin du repas, il m’a dit je repasse au bureau ranger un peu et prendre mes dernières affaires. Je lui ai proposé de l’accompagner pour l’aider à ranger les verres et ce que nous avions laissé après le pot.
Quand tout fut rangé au moment de partir, il me regarde droit dans les yeux et me dit
- une dernière bise avant de nous quitter définitivement.
Je m’approche et là, il m’enlace et ses lèvres se posent sur les miennes. Au lieu de me reculer je me suis laissée aller. Je crois que les quelques verres y étaient pour quelque chose.
Nous avons fini enlacés sur la moquette. Très vite sa main a cherché mon intimité. J’étais très excitée. Il a simplement défait sa ceinture baissé un peu son pantalon, et c’est moi-^même qui ais guidé sa bite jusqu’à mon minou en écartant ma petite culotte L’étreinte fut brève , mais intense. J’étais quand même un peu sur ma faim.Nous nous sommes rajustés et je suis rentrée chez moi . Il était près de heures et Pierre m’attendait au lit en lisant. Je passais à la salle de bain pour me laver discrètement et mettre ma nuisette
A peine au lit Pierre commença à me caresser et devant mon excitation, j’étais à nouveau toute mouillée, il commença à me susurrer des petits mots genre :
- Hum, cette petite chatte à envie de tirer un coup... c’est ton collègues qui t’a excitée comme ça... Tu aurais pu lui offrir une petite pipe comme cadeau de départ, et même baiser un bon coup, ça lui aurait fait un souvenir...!
J’étais liquéfié et il m’a fait l’amour divinement, et je crois que c’est la première fois qu’il a fait rentrer un autre homme dans notre imaginaire Il me disait, tu sens sa main qui te caresse, tiens touche sa bite elle va te baiser à fond etc...
Il aura quand même fallu attendre 4 ans pour que nous passions à l’acte. Et nous ne regrettons ni l’un ni l’autre.

2 Commentaires

  • merci pour ce témoignage

  • Je suis peut-être trop analytique dans mes commentaires, mais je suis toujours sidéré de voir la naturel avec lequel nos épouses expriment ce qu’elles ont vécu, la façon dont elles se sont données à un homme ou plusieurs.
    Ce n’est pas exempt de sentiments, mais elle ne transcrivent aucune émotion à décrire leur abandon, puisque c’est souvent ainsi qu’elle considèrent ce qu’elle ont vécu.
    Abandon, le terme est joliment dit et dénie toute culpabilité à celle qui l’a vécu ou réalisé.
    Je n’ai lu ici que quelques textes où elles mettaient en scènes les questions, sensations ou sentiments de culpabilité ou de plaisir qu’elles éprouvaient. A croire que, soit on leur a interdit tellement longtemps d’éprouver ces plaisirs qu’elles ne savent plus les exprimer, ou alors, que l’expression de leur émotions profondes n’est pas en correspondance avec leur vécu.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription