Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

« Au début d’une aventure, le cocu y est toujours pour quelque chose. » Sacha Guitry

! Signaler un contenu abusif

Cher Cocu

Du bout des doigts... A deux ou trois .................Tu as le choix !

Imagine un peu la mélodie douce et sensuelle qu’ils pourraient jouer sur ta femme , ils ont tant de talent ces doigts là !.

Tu aimerais pour commencer savoir que de leurs dos ils viennent se poser sur son corps nu, flattant doucement le contour de sa taille généreuse . Au dessus de ses hanches ils glissent tout en aisance. Et aussi juste là, à cet endroit où un tendre creux se forme pour accueillir toutes ces promesses des plaisirs à venir.

Imagine-les, de leurs pointes caressantes, remonter vers son nombril, tourner autour et le titiller un peu, ça la fait tellement frémir. Ils passent ensuite entre ses seins, sans même les frôler, ils se font un chemin juste au milieu et la caressent jusqu´à la naissance de son cou offert. Ils serrent un instant sa gorge, tendrement puis je vient y déposer mes lèvres brûlantes de désir. Elles s´égarent un peu, mordillant sa peau tendre, réceptive et frémissante.

Elle aime ma bouche qui la picore avec gourmandise.

Son corps se cambre et me réclame. Dans un souffle court elle me murmure : « Morde-moi encore ». Entre plaisir, douleur et attente, je l’a faits savamment vaciller.

Tu imagines ensuite l’une de mes mains courir tout doucement autour de ses fruits durs et tendus.
Un doigt forme alors des cercles sans fin, partant de la naissance de son sein fier et lourd pour finir sur son téton devenu très dur et tout fripé sous cette attention-là.

De ma main libre, je caresse caresse avidement le bas de son dos et ses fesses. Je l´attire tout contre moi, sa fleur s´ouvre et m´inonde de son nectar mielleux et fondant.

Entre deux doigts je la fais languir en pinçant son téton avant de redescendre sur sa taille.

La tête lui tourne, elle perds pied.

Mes doigts passent lentement à l´autre de ses fruits et la rendent folle de désir !

Sais tu seulement qu’ils peuvent la faire jouir de cette façon ces doigts là ?

Ils les prennent un peu plus fort maintenant, de plus en plus, de mes dix doigts je me fait toi, elle fonds entièrement, elle se liquéfie de désir.
Elle joui de mes caresses, ma hampe tendue semble prête à faire de même.
Cet orgasme la terrasse de plaisir, il la libère et c´est une véritable explosion des sens dans son cerveau.

Nos deux esprits fusionnent. Elle fais glisser sur mon gland ce filet de mon désir qui s´échappe doucement de mon sexe et cela l’excite plus encore. Nous jouissons chacun notre tour sous les assauts de ses doigts fins

Ma semence se répand par salve sur sa poitrine. elle est si chaude ma jouissance.

A cet instant, tu rentre dans la pièce …….

Du bout du doigt, elle déguste un peu de ma semence et elle te regarde dans les yeux en souriant, ne reconnaissant pas ce gout inhabituelle et nouveau. D’un clin d’œil complice elle te rassure " ne t inquiète pas mon chéri, j’aurais toujours autant faim du tien !

Tu la sent bien, légère , tu désires me regarder sucer tendrement son antre brûlante de désir.

Nous recommençons donc à jouer pour toi, la mélodie du plaisir. Mes lèvres sur sa fleur sont recouvertes de sa mouille si abondante.

Pour ton plus grand plaisir, ma langue parcours son corps ; j’en savoure son goût, m´en délecte, décalottant son clitoris gonflé, bandé d´envie.

Ma langue se vrille pour l´envelopper, le faire rouler.

ll gonfle, se libère, se contracte, devient fou pour finir par me céder ; elle laisse échapper un long, très long gémissement, presque un cri de jouissance s´échapper de sa gorge, ce moment est sans fin, elle jouis encore..............Pendant ce temps fou amoureux tu la couvre de baisés .................

Voilà Cocu................ Du bout des doigts... A deux ou trois .................Tu as le choix !

David
coquinrondsympa@yahoo.fr

6 Commentaires

  • Messieurs : pas de polémique sur les mots svp...le plus important c’est l’action et moi j’aime beaucoup le texte de David car il a tout compris ! Carole

  • Tout a fait d’accord avec TOMASSINI
    Le terme de COCU n’est pas bien employé dans le cas du CANDAULISME, puisqu’il n’y a pas de tromperie ni de mensonge.
    C’est un terme utilisé pour humilier, certains aiment surement ça ou le subisse malgré eux, mais ce n’est pas ce qui défini un homme Candauliste, très attaché au respect et à l’amour.
    C’est bien pour cela que c’est difficile de trouver de bons partenaires pour un couple Candauliste, trop de mecs voient les couples candauliste comme des bêtes de foire, la femme affamée de bite, prête à tout pour se faire enfiler...et le mari, le COCU de service, petite bite aimant se faire humilier par de jeunes mâles bien montés.
    Vraiment désolé, mais le Candaulisme ce n’est pas ça, la part de fantasme existe mais il faut que certains arrêtent de se masturber le cerveau...
    Le vrai Candauliste est un homme bien dans sa tête et dans son corps, il est très amoureux de sa femme, pour lui elle est belle et désirable, c’est un cadeau du ciel et il fait tout pour mériter l’amour d’une si belle personne.
    Il veut que sa femme soit libre, indépendante et quelle puisse jouir de la vie au maximum, pour cela il est prêt à partager sa liberté, ses désirs et ses envies.
    Si certains aiment être présent lors des ébats de leurs épouses, c’est qu’elles sont tellement belles lorsqu’elles s’abandonnent, mais aussi pour les rassurer, qu’elles se sentent protégées...
    Quoi que tu veuille, quoi que tu fasse, quoi que tu pense je suis là pour toi, je t’aime et te protégerais toute ma vie
    Je pense sincèrement que le Candaulisme serait plutôt de cet ordre là...non ?

  • Désolé de vous avoir froissé car loin de moi cette idée là .

    Dans le cas de ma contribution, il s’agissait tt simplement du terme utilisé en effet par le couple que je fréquentais .....

    Mais la pertinence de votre message prouve en effet que les mots et les actes peuvent être interprétés différemment suivant les couples .

    David

  • Oui ... a part que la définition du cocu c’est "personne trompé par son ou sa conjoint(e), victime de l’adultère" et la je ne vois pas trop où se trouve la tromperie.
    Dans ce cas ça s’appelle un candauliste pas un cocu .. la polémique n’est pas nouvelle et certains ne seront pas d’accord je sais mais quand on est consentant, complice de son épouse je réprouve totalement ce terme de cocu qui est en soit, péjoratif. Si certains maris aiment ce mot à caractère humiliant pourquoi pas je suis ouvert à tout mais dans les trois quart des cas je déconseille au complice l’utilisation de ce mot vis à vis du mari qui risque très bien de mal le prendre et ça serait mon cas.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription