Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Arrivé en avance à un rendez-vous. Surprenant, jouissif, étrange.

! Signaler un contenu abusif

C’est sur un site libertin que j’ai fait la connaissance de Stéphane. Il a visité ma fiche à plusieurs reprises, nous avons engagé la conversation et une complicité s’est immédiatement installée. Le candaulisme le faisait fantasmer mais ni lui ni son épouse n’étaient passés à l’acte. Nous avons évoqué leurs envies, et plus encore ce qui l’excitait lui. Un petit jeu s’est vite créé entre nous, dès que j’ai mieux cerné ses envies. Je lui envoyais un message avec une idée de scénario dont son épouse était héroïne. En le lisant, il me racontait ses impressions... C’est vite devenu hot. Torride. La machine a fantasmes fonctionnait à plein. Nous y trouvions tous les deux notre compte. J’adore écrire. Il y trouvait une grand excitation.

Il me racontait se masturber au bureau en lisant ma prose. Et en raconter une partie à Alexandra sa douce, ce qui apparement pimentait copieusement leurs ébats. Mais lui à Bordeaux et moi à Lyon... Une rencontre n’était pas aisée.
Le hasard fait parfois bien les choses. En mai, la mise en production d’une infrastructure client m’amenait à passer trois jours dans la capitale girondine. Une aubaine dont je parlais tout de fait à Stéphane. Il me demanda moulte photos de moi, de me décrire, bref un vrai casting pour me présenter à Alexandra. Je passais le "test de recrutement" avec brio. Et enchantement. S’agissant de leur première expérience, nous avions décidé de nous retrouver en terrain neutre. Au bar d’un Grand Hôtel situé en plein centre ville.
Nous nous devions nous retrouver à une table, prenions le temps de faire connaissance en buvant un verre et si le feeling passait bien, nous irions chez eux (ils s’étaient libérés de leur enfant pour la soirée).
Le code était connu de tous afin d’éviter toute inélégance : si je ne plaisais finalement pas, Madame prétextait un message de ses parents lui intimant de rentrer rapidement pour cause d’enfant malade. Si tous le passait bien, la soirée était pleine de promesses...
Arrivé en avance, je faisais un tour rapide des lieux puis les attendais avec un peu de stress et beaucoup d’excitation... Pile à l’heure il traversent le bar, présentations, puis nous entamions une conversation faite de banalités. Alexandra, timide et mal à l’aise, participait peu, ne faisant qu’acquiescer les propos de Stéphane. La seule chose qui laissait entrevoir une perspective heureuse à cette soirée était la lisière des bas d’Alexandra qui dépassait de sa jupe. L’invitant à tirer dessus en permanence. Ce qui la rendait encore plus désirable.
Alors que la soirée semblait fort mal engagée, Alexandra nous demandé où se trouvaient les toilettes. Chance, j’avais visité les lieux en arrivant et savais qu’ils étaient au sous hall.
Je lui indiquai le chemin mais traverser le bar, la verrière, tourner à gauche, prendre l’ascenseur... Le labyrinthe était indescriptible. Alexandra me dit tout de go "tu me montre le chemin" ? C’est donc sous le regard interloqué de Stéphane que je sortais du bar avec sa belle.
Dans l’ascenseur, l’atmosphère était électrique. Un long, interminable regard et je décidai de tenter l’inattendu. Je me rapprochai d’elle, nos bouches se collaient l’une à l’autre...
Les toilettes handicapés sont à droite en entrant, c’est ce dont je me souvient. Nous sommes entrés dedans. Nous nous sommes enlacés, j’ai découvert son corps, son odeur, sa peau très douce, et rapidement sa chatte trempée d’excitation. La timide d’Alexandra avait bien disparu. Est-ce l’absence de Stéphane ? Le fait que nous soyons dans le noir ? Avec une étonnante dextérité elle fit tomber mon pantalon et sortit ma queue. Alexandra s’est alors accroupie et m’a embouché, me faisant bander entre ses lèvres. Quel divin moment. Car elle suçait vraiment bien. Sa langue, ses mains parcourant mes bourses, mes fesses. J’étais aux anges. Voyant que la jouissance était proche, je lui demander d’arrêter afin que je la prenne. Mais elle voulut continuer et au moment où j’éjaculais elle recracha sur le sol puis me branla jusqu’à la fin de ce délicieux orgasme. J’étais vidé, au propre comme au figuré. Alexandra s’est relevée et s’est collée à moi. Nos avons eu un très long et étrange baiser. Puis elle me demanda de monter rejoindre Stéphane le temps de remettre sa tenue en place. Ce que je fis, la tête dans les étoiles. À mon retour au bar, l’accueil de Stéphane fut glacial. Il est resté taiseux, ne répondant pas aux banalités par lesquelles j’essayais de créer un semblant de conversation. Alexandra est remontée, pimpante, souriante et détendue. Elle a embrassé Stéphane à pleine bouche. Ils s’est levé et et parti sans un regard pour moi. Alexandra l’a suivi, me jetant un très étrange regard. Fais de tristesse, de complicité, vraiment étrange.
J’ai ensuite essaye de recontacter Stéphane. Il est souvent connecté sur le site libertin, mais n’a jamais répondu à mes questions... Une étrange expérience.

2 Commentaires

  • Je le comprends Stéphane ! Il part pour un plan à trois… Il réussit à convaincre sa moitié, case le petit dernier pour la soirée, c’est la fête quoi ! Finalement Alexandra et toi faites ça à la va vite dans les toilettes… Il ne participe pas, il se retrouve exclu… J’imagine qu’il a à la fois un sentiment de trahison et de manque de considération… c’est sa première fois à lui aussi et finalement ça tourne en eau de boudin. En fait le couple n’a pas bien accordé ses violons.

  • bonjour,

    il ne faut pas se formaliser ,stephane n était pas prés ,au debut il y a souvent pour les hommes se sentiments de jalousie pour divers raisons ,
    il a voulut tester son epouse il pensait surement avoir toute les cartes en mains et tout gérer ,mais les femmes sont bien plus fortent que nous les hommes,plus longues a ce décider mais quand la décision est prise elles vont au bout des choses .
    stephane vie dans le fantasme

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription