Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Apéro en bonne compagnie 1

! Signaler un contenu abusif

Soirée du 17.07.16 : apéro en bonne compagnie

Je retrouve avec plaisir à la maison des Spécimens que je n’ai pas vu depuis quelques années ; Bruno, un personnage haut en couleur qui a fait toutes ses conneries de jeunesse avec mon Père, et David, un de ces enfants, mon préféré à vrai dire, que j’imagine du haut de ses 12 ans. Un libre penseur passablement hypersensible avec son monde à lui, toujours par mont et par vaux aujourd’hui. En fait, petit garçon a bien grandit, et tourne plus autour des 23 ans. Un peu « Vert », sans être illégal. Des pensées de petite vertus me viennent sans que je puisse autant les arrêter. Elles me paraissent grisantes et incestueuses : on s’est toujours bien entendu et compris, de mon point de vue, et j’avais droit de pénétrer ses repères secrets, sa salle de maquettes à l’époque. A quel point s’entendra t on aujourd’hui ? Je ne m’y suis pas attardée..

J’arrive des courses, et rejoint la petite bande sous la tonnelle. Bruno, magnifiquement conservé pour son age, les cheveux plus gris que roux denses et virils, un très léger ventre renflant sur son maillot. Et David, que je vois de dos, une grosse masse de cheveux drus et une barbe qui l’est presque tout autant ! Il ne faut pas une demie heure pour qu’il me demande si je me balade avec une tondeuse. Malheureusement non, j’avoue.. Son style baroudeur manque un peu de pointu. Mais pour le reste, c’est bien mon Petit David, en grand !

La journée se passe bien. L’apéro arrive et je teste personnellement le ti punch sans sucre avec double citron, qui passe bien à vrai dire ! De quelle habituée du rhum ça parle lol.
Je leur sers leur ration, tandis que père et fils se mettent à concurrencer de compliments ; sur mes cheveux, qui me vont tellement bien en long (fils), à mon regard, qui lui fait de plus penser au regard de Lucile (une tante merveilleuse et merveilleusement belle, qu’on a perdu récemment ; « mais pourquoi tu les caches derrière ces lunettes, ça te durcit père), sur le fait que je me sois affiné, mais sans appuyer trop sur ce point. Bref, c’est très agréable ! Le ti punch aidant, comment en est on arrivé aux photos de mon téléphone ??.. Ah si, ils voulaient voir mon Homme. Je montre des photos normales, lors d’anniversaire, puis des originales, lors dune soirée déguisée. Puis une petite vanne de Bruno sur le fait d’avoir le droit ou non de dérouler les photos (« non mon bon monsieur, on ne sait jamais ! ») et il m’est demandé de montrer les photos de moi nue que je cache. Qui se révèlent sexy sans être porno, heureusement. De là encore quelques compliments appréciables, une petite remarque pertinente de Bruno sur l’age et le fait que dans d’autres occasions il m’aurai dragué, et son fils se fâche, autant gêné pour leur mère que pour l’attitude de son père qu’il trouve un poil pervers et agressive, ce qui au fur et à mesure de la soirée, est un peu le cas lol ! Je me trouve gentiment prise entre deux feux assez bouillants, ma mère en face doit beuger un peu, se sentant passablement à part..

Un peu plus tard, tandis que l’on doit passer à table, Bruno plonge à l’eau et m’enjoins de faire pareil. Je le fais, habillée de ma robe verte, sans dessous, ce qui va se voir ; indubitablement cette fois. Cette idée m’excite étrangement. Je ressors de l’eau, la robe collée au corps, tandis que Bruno est parti se cacher dans les buissons pour se changer (enfin vu d’ici, j’espère !!) j’enlève vite fait la robe et m’enroule dans la serviette, avant d’aller me changer.

Revenu à la tonnelle, le charmant David me demande, un poil accusateur, si j’ai fait exprès de me mettre nue devant son père. Ce que sur le coup je réfute en toute bonne foi ; il a même l’air un poil jaloux, non mais ! Mais c’est mignon.. Et comment savait il que je m’étais mise nue ! Décidément le rhum m’enlève certaines facultés de clairvoyance. Il me demande gentiment si à choisir, je choisirai le plus vieux ou le plus jeune. D’un coté j’aurai l’impression de coucher avec mon Papa, de l’autre coté je lui avoue y avoir pensé, ce qui n’est pas exactement le cas, mais l’idée était passé dans mon esprit dans mon esprit fumeux, sans pour autant prendre de substance, de par son caractère carrément bizarre. Je m’entends pourtant lui répondre que oui (toujours cette grande gueule !) Il insiste : tu as eu envie dès que tu m’as vu ? Là je ne sais plus ce que j’ai répondu.. (Mais Non, grand barbu lol.. mais au fur et à mesure de l’apéro j’avoue.. Mais cela je le tais.. )

Le repas se passe.. bien j’imagine, je n’ai pas trop de souvenir, sauf de voir Bruno rendre tripes et boyaux dans l’évier . Puis c’est David qui rend l’âme.. J’avoue que je les avais généreusement dosés et ne contrôlait pas bien ces verres ballons dans lesquels ils étaient servis ! Bruno va rapidement se coucher, ce qui nous laisse le champ libre sur la terrasse où je suis assise.. Quand, comment, je me souviens juste de David se penchant sur moi en me faisant comprendre son désir, et moi qui souris sans doute, ou qui lui répond cache, je ne sais plus. Mais je me retrouve avec un David qui m’embrasse, très agréablement bien. Viril, sur de lui, sans une hésitation, « je veux, je prends ». Viennent ensuite les questions à répétition dont aucune réponse ne semble le satisfaire ; « pourquoi moi », « mais je suis trop jeune pour toi ! » … Bref..

Quoi quand comment ? Ça m’échappe encore. Les faits : son maillot de bain et le haut du mien au bout de la piscine en vrac par terre, mon téléphone derrière un siège par terre également. Pas de souvenir de s’être baigné, ni l’un ni l’autre.
Retour du jour des infos dans la chambre ; pas très clair. Des baisers, des questions de lui, des milliers de questions. On se retrouve rapidement nu, sans aucunes inhibitions, une magnifique érection pour lui, qui ne le quittera pas quelques heures, et moi qui mouille abondement. Quelques baisers, et notre envie, à l’un comme à l’autre de donner du plaisir oral à l’autre. Ses milliers de questions me perturbent, on est aussi controlants l’un que l’autre, mais il y a du plaisir, et de la sueur, une exploration de zones chez lui que je trouve incroyablement ouvertes et assumées pour un Garçon de son âge, ce à quoi il se fait le plaisir d’ouvrir la voie chez moi également. Mon petit trou en palpite encore le lendemain et à l’heure où je vous parle. La température monte, le désir aussi, et la frustration. Son empressement très localisé seins et chatte m’empêche de monter en lâcher prise et de me détendre pour espérer l’orgasme ; mais difficile d’expliquer à un Homme qui te dit que tu es une « Salope » avec certaines étoiles dans les yeux, que tu aimerai qu’il s’y prenne plus sensuellement. On n ’est pas là pour parler de « faire l’amour », n’est ce pas ! Quant au manque de préservatif, il est teeeeeerriblement frustrant. Comme j’aurai aimé le chevaucher et chevaucher les crêtes du plaisir sur ce sexe bien tendu, une fois, deux fois, trois fois !! On parle d’en acheter le lendemain un certain nombre de fois.. Qui sait !...
Il a envie de jouir et moi aussi, il se caresse tandis que je le lèche, jusqu’à ce qu’il explose sur son ventre ; une telle densité me fait plaisir. Il a du vraiment me désirer.. Il file prendre une douche puis passe un petit moment à coté de moi, tandis que je me caresse et jouit. Puis il file dans sa chambre, prétextant un embarras tout à fait légitime à être surpris dans la même chambre le lendemain.

C’est toujours mon David, quand je le regarde dans les yeux, plus le regard troublant de l’Homme qu’il est devenu. Hummm.. troublant et agréable souvenir.

J’avoue avoir fermé ma porte à clé quand il est parti, un peu dégoutté par ses discours qui m’ont donné l’impression d’être une femme de peu de valeur (trop de salope dans le discours), en plus de l’exploration prolongé de mon Cul qui en a un peu renforcé l’impression, et le fait d’avoir été laissé sur ma faim j’avoue lol. De plus pas moyen de retrouver mon téléphone ; je ne peux pas joindre mon Homme après ces charmants ébats, et ça me rend dingue. Je me reveille à 6h et quelque peu perturbée par l’inquiétude que mon Homme a du ressentir par l’absence de messages.
Ce charmant garçon vient me voir le matin, en me présentant ses excuses pour la façon cru dont il m’a parlé. On en a parlé plus tard, avec les mêmes explications sur l’excitation et le plaisir rare pour lui de faire ça avec quelqu’un d’expérimenté et d’ouvert ; j’entends !
Descente de libido par contre quand il laisse entendre son désarroi d’avoir trompé sa copine ; je suis naturellement fidèle, me dit-il ! Sentiment grisant de pouvoir et de séduction, teinté de l’impression d’être Garce, d’autant que je le pousse à la faute en lui assénant mon dessein d’assouvir mon désir de jouir de lui et sur lui. Malgré son envie que je n’achète PAS les préservatifs, je lui dis que je les cacherai sous son oreiller ; ce à quoi il répond qu’il va fouiller toute la chambre.. J’en souris encore interieurement..
Je te laisserai l’initiative Petit David, je ne viendrai pas te chercher dans ton lit ; mais ne compte pas sur moi pour être totalement fair play..
(à suivre...)

Petit apercu de la suite : ma mère vient de m’annoncer qu’elle emmenait son pote à St Raphael demain.. Nous avons la soirée tout à nous..... Que cela va t-il donner ??

1 Commentaire

  • Récit de ma merveilleuse femme reçu ce matin suite à sa soirée sans me donner de nouvelles...Quelle délicate attention mon Amour...J’attends la suite avec impatience !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription