Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Aimer voir sa femme aimer le complice régulier...

! Signaler un contenu abusif

Je suis un candauliste directif. Ma femme m’est soumise et accepte tout ce que je lui demande ainsi que les hommes, les femmes et les groupes à qui je l’offre ou avec qui je la partage. J’ai tout offert de ma femme et dans diverses situations. Parmi les pratiques que j’affectionne il y a le triolisme HHf. J’aime cette intimité et ce partage. Ma préférence va pour un complice régulier afin que nos ébats se fassent sans gène et dans une parfaite fusion. Avoir un complice régulier impose d’avoir des relations qui dépassent le simple contexte sexuel. Il est normal que des amitiés se nouent et que de l’affection naisse avec le temps. Le complice régulier (ou l’amant même si je déteste ce mot) est pour moi comme un double. Il est une manière de me multiplier, d’aimer deux fois plus ma femme, de lui donner deux fois plus de plaisir, de l’entourer et de la protéger. Avoir un complice régulier permet aussi de ne plus utiliser de préservatif et avoir le bonheur de voir son sperme inonder ma femme, avoir le bonheur de la prendre dans le sperme de l’autre ou de nous vider ensemble dans le même orifice lors des doubles pénétrations vaginales. Est-ce par envie de la féconder deux fois plus ? Nous ne voulons plus d’enfant mais je me plais à imaginer nos spermes courir ensemble dans les entrailles de ma femme et la féconder sans savoir de qui vient le spermatozoïde gagnant. Si l’autre est mon double, il doit alors aimer ma femme comme je l’aime et elle, en retour, l’aimer aussi comme elle m’aime. Autant j’adore voir ma femme se faire prendre de manière bestiale par plusieurs hommes, autant j’aime la voir être affectueuse et tendre avec un complice régulier, voire totalement amoureuse. Partager son corps est une chose mais partager son amour est pour moi une étape bien supérieure. Elle me dit pourtant qu’elle est incapable d’aimer l’autre comme elle m’aime. C’est une déception mais cela me rassure aussi. C’est sans doute ce que je cherche en m’exposant ainsi.

Je ne résiste pas à vous partager un extrait de mon livre (bientôt disponible) "Pour me baiser, demandez-lui" qui évoque le sujet de ce post.

Il est temps de se coucher car il est tard et nous avons quelques projets pour demain dans une salle de billard très fréquentée de la région. Alain prend la main de ma femme et l’entraine dans la chambre. Elle se laisse conduire, me regarde avec un joli sourire car elle sait ce qui l’attend et disparaît dans l’encadrement de la porte. Je préfère les laisser seuls un petit moment pour qu’ils prennent possession l’un de l’autre et pouvoir les admirer ensemble dans le lit conjugal. J’ai le plaisir de découvrir ma femme en cuillère dans les bras d’Alain. Je me glisse dans le lit déjà mis à température par leur deux corps, en faisant face à ma femme. Il m’est très agréable de venir les rejoindre et de compléter cette intimité. Lola m’accueille en prennant mon sexe en main et le branle. Elle semble être dans une semi jouissance mais je n’en connais pas encore la source. Je passe ma main entre ses cuisses et y découvre le sexe d’Alain planté dans celui de ma femme. Il est vraiment incroyable de pouvoir partager une telle intimité et de vivre d’aussi prêt l’amour qu’ils sont en train de se donner. Je passe mes doigts sur les deux organes accouplés. Je sens Alain entrer et sortir d’elle. Sa verge glisse sous mes doigts et pénétre ma femme en douceur. Je caresse l’entrejambe de Lola et le sexe en mouvement d’Alain qui s’enfonce de plus en plus fort dans un endroit que le plupart des hommes garde égoïstement pour eux seuls. J’observe ses yeux pour y lire notre l’amour. Je caresse tendrement de la main l’acte sublime qui se déroule devant moi. Alain cesse ses mouvements et dépose son sperme pendant un long moment comme s’il voulait vraiment féconder ma femme. Je serre ses testicules pour être certain qu’il n’en oublie pas une seule goutte et pour le remercier du cadeau qu’il nous fait. Lola m’embrasse, me prend dans ses bras. Mon sexe rejoint les leurs. Alain prend ma verge en main et l’introduit dans l’endroit qu’il occupe déjà. Je sens son sexe cotoyer le mien. Son sperme abondant forme un biotope favorable à l’amour. Je m’active dans l’orifice encombré.
Lola jouie.

6 Commentaires

  • J’ai connu ce bonheur du vrai partage à trois .... les spermes qui se mélangent et l’extrême jouissance de la bien aimée

  • Belle histoire, je pense que nous serons nombreux à apprécier ce roman lorsqu’il sortira.
    Les deux approches me plaisent bien : voir sa femme se faire prendre bestialement par plusieurs hommes devant soi par tous les orifices, et la partager amoureusement avec un complice, en la pénétrant à deux, tout en tendresse, en déversant notre sperme dans son corps. Je n’aimerais pas qu’elle puisse aimer l’autre autant que moi, mais pour que son plaisir soit total, une femme a besoin d’aimer celui qui s’enfonce dans son corps, et de sentir que son sperme se repend sur ses muqueuses, ce qui va la faire jouir, dans le reflexe de se sentir fécondée, même si ce ne sera pas le cas et en toute sécurité.
    Bravo

  • Je n’ai de mon côté aucune crainte qu’elle me quitte. Le complice est souvent lésé oui ce qui empêche souvent les histoires durables.

  • Salut j’aime cette situation , quand madame a deux hommes a cajoler , comme si elle avait deux maris . Mais c’est aussi très dangereux , car je pense pas quelle puisse avoir la même force d’amour pour les deux . Donc il y aura toujours un lésé dans l’histoire , l’amant ou le mari .

  • bonjour à vous.
    Je communiquerai lorsque le livre sera disponible. Je pense dans 3 mois. Merci de votre attention

  • Bonjour j ai adore le recit . Excitant et prenant, meme si je suis plus dans un role de cucklood.

    Vous evoquez un livre bientot disponible ? Ou le sera t il ?
    Merci par avance et felicitation a madame.....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription