Accueil > Articles candaulistes >

Aborder le candaulisme de manière soft

Il est évident qu’une proposition pareille est une source de stress d’autant plus grande qu’elle expose le couple à des évolutions relationnelles qui ne peuvent pas être anticipées. Il est bien clair que personne ne souhaite voir son couple exploser pour une sordide histoire de cul !

Heureusement, vous n’avez pas à pousser l’aventure jusque-là ; pas si vous ou votre conjoint ne le souhaitez pas. Commencez par accepter de faire évoluer votre complicité de couple doucement. Vivez vos aventures en harmonie avec ce qui vous plait, et à votre rythme !

Prenez grand soin de vous écouter l’un et l’autre et d’équilibrer le désir tout en préservant ce que vous avez déjà. Ne laissez jamais quelqu’un sous-entendre que vous n’êtes pas capable parce que vous n’êtes pas prêt(e) à plonger directement dans ce grand bain d’émotions et de comportements affranchis de tous préjugés.

Donnez-vous plutôt le temps de vivre vos premières aventures candaulistes avec bienveillance, dans un environnement où vous vous sentez bien, qui vous sécurise et qui est agréable et confortable pour vous.

Sachez que vous n’avez même pas besoin d’avoir de relations sexuelles, une femme n’est pas obligée de faire de fellations pour prendre plaisir à être la partenaire d’un candauliste et éprouver la magie de cette complicité de couple.

Autorisez-vous à laisser votre regard s’ouvrir, à regarder les hommes et/ou les femmes et ressentir ce désir fugace qui au début se laisse vite étouffer par notre éducation et notre culture. Redécouvrez le plaisir de danser avec une personne autre que votre partenaire. Redécouvrez le plaisir du toucher, d’une main qui se pose sur votre taille, qui vous attrape le poignet, d’un baiser à l’extrême commissure des lèvres.

Prenez plaisir aux jeux de séduction avec un homme ou une femme qui vous plait, aux regards échangés, à ce sentiment de sulfureux désirs secrètement et savamment entretenu.

Jouez à "Mentir" à votre conjoint(e) et laisser lui croire que vous êtes coquine ! Apprenez cet indicible plaisir de jouer avec l’imagination de votre partenaire. Libérez-vous des aprioris et découvrez le plaisir des jeux de rôles en couple avec un sextoy. Découvrez le plaisir et l’érotisme des mots dans l’intimité. En un mot : Osez avec naturel.

Vos vêtements et votre tenue peuvent être à l’origine d’intenses émotions comme par exemple le fait de porter une robe délibérément provocante en certaines occasions... Amusez-vous en couple ou seule, à laisser un homme en voir un peu trop, et lui sourire si vous osez (vous n’avez pas d’autre « obligation ») ...

N’hésitez pas à vous pencher et laisser les regards s’égarer dans votre décolleté ou simplement montrer vos jambes ... Montrez tout ce que vous avez envie de montrer ! Prenez plaisir à allumer le regard de l’autre.

Si vous vous retrouvez seul(e) dans une voiture ou dans une pièce en compagnie d’un(e) complice qui vous attire et avec lequel(le) il y a un feeling réciproque, prenez plaisir à laisser s’exprimer se besoin naissant de contacts pour finir par échanger des caresses.

Vous pouvez même prendre du plaisir et en donner sans pour autant vous sentir obligé(e) d’avoir un rapport sexuel complet. Si vous sentez le désir monter avec un(e) partenaire mais que vous n’avez pas de préservatifs ou que vous craignez les infections sexuellement transmissibles (ou que vous ne voulez tout simplement pas avoir la bouche pleine de son sperme, quelle qu’en soit la raison).

Vous pouvez le/la masturber avec vos doigts, ce qui est à la fois parfaitement sûr et fabuleusement stimulant. Laissez-votre partenaire du moment vous entreprendre avec ses doigts, les glisser dans votre intimité. Vous pourrez ainsi vivre des aventures terriblement excitantes et transgressives sans pour autant prendre de risques sanitaires.

En résumé, ne prenez aucun risque et restez dans votre zone de confort tout en explorant cette délicieuse sensation de partage du plaisir et du désir vis-à-vis d’un tiers avec la complicité de votre conjoint(e). Il y a énormément de possibilités qui s’offrent à vous entre ne rien faire et se livrer totalement à un autre sous le regard de son mari !

En un mot, cette pratique vous offre la possibilité d’apprendre à faire la différence entre ce qui est profondément naturel pour vous de ce qui est normal pour les autres.

9 Commentaires

  • depuis un an environ, ma femme aime se mettre entièrement nue pour se faire bronzer sur notre terrasse. Elle dit qu’elle aime son corps et alors qu’elle était très pudique, elle l’est de moins en moins. Je lui dis qu’elle va attirer les regards et elle me répond qu’à son âge (47 ans), elle ne plairait plus autant qu’avant (alors qu’elle est superbement sexy). Je l’ai provoqué en lui disant qu’elle devrait mettre des photos d’elle nue sur des sites pour voir l’effet qu’elle ferait aux hommes et ça l’a fait sourire... Elle dit non, mais je sais que ça lui plairait. Elle devient de plus en plus "coquine" dans le sexe... de plus en plus sur de son corps et de ses désirs... J’ai très envie de la voir avec d’autres hommes et femme, de l’exposer, de la montrer... oui, de la partager ! Ce que j’aimerai déjà faire en photo... si ça intéresse quelqu’un ????

  • Sans fausse modestie @L.Cando mon vécue avec mon’ex femme fut très riche ... Incroyablement difficile à retranscrire a l’écrit pour un visuel comme moi peu doué pour l’ecriture.
    Offerte à mon meilleur ami, pour le fun et l’experience du trio au début. Puis grâce aux qualités de philippe, à la fois grand, puissant, dominant, pervert et sans gêne, bref le cocktail détonnant qui m’a fait connaître le véritable candaulisme jusqu’à jouir d’humiliation.
    Sandrine a connu soumission et pluralité masculine sans moi.

  • Bonsoir,
    Merci beaucoup pour votre compliment, ça me touche beaucoup.
    Mais vous savez, sans fausse modestie, je ne fais que relater mon vécu en respectant la règle énoncée par mon instituteur : "Un sujet, un verbe et un complément, le tout au temps présent"
    CQFD !
    Merci encore...

  • Effectivement L. Cando vous êtes particulièrement doué pour l’écriture et vous connaissez bien le sujet... Un grand bravo !
    Aborder le candaulisme de façon soft, c’est entourer sa moitié d’amour et de vouloir partager plus de plaisir, pour elle, pour lui, pour les complices...

  • Propos qui effectivement reposent l excitation et permettent d envisager les premiers pas avec plus de confiance nous allons nous en inspirer et trouver l excitation via les carresses merci beaucoup et si vous avez d autres conseils pour nous aider au démarrage nous sommes preneurs

  • Propos qui effectivement reposent l excitation et permettent d envisager les premiers pas avec plus de confiance nous allons nous en inspirer et trouver l excitation via les carresses merci beaucoup et si vous avez d autres conseils pour nous aider au démarrage nous sommes preneurs

  • Bonjour cher ami.
    Merci pour votre court mais si gentil message ; quel plaisir de se savoir lu, de susciter des réactions, ne fut-ce qu’en mots, en paroles !
    Je sais bien le narcissisme de ma réaction, cette envie d’être re-connu... mais c’est si agréable !
    A bientôt la joie de lire vos articles pleins de bon sens auxquels je ne manque pas de réagir.
    Bien à vous...

    Post-scriptum :
    Soyez assez bon d’embrasser Kallipyge avec une pensée pour moi, merci (son regard pétillant est imprimé dans ma tête).

  • J’adore vos propos !!!! Quel plaisir à chaque fois renouvelé de vous lire. Merci beaucoup I cando

  • Bonsoir cher Candaule,

    A part ces moments délicieux où nos yeux s’écarquillent quand Elle est nue, ouverte, le con mouillé et béant, besognée, pénétrée sans ménagement… bref, prise par un ou plusieurs hommes devant moi, son amour, son compagnon... à part ces moments-là que nous ne recherchons pas trop souvent pour ne pas en éroder la vertu, rien n’est plus excitant pour nous que le jeu que vous décrivez, plein de retenue, dont la charge sexuelle difficilement contenue trouvera, ou non, son exécutoire !

    Ce jeu consiste à deviser de choses parfaitement banales, avoir une « conversation de salon » alors que nous sommes encore habillés ou déjà nus, son (ses) amant(s) et nous mêmes. Les envies sont exacerbées par l’attente… Se faire languir fait partie du jeu où les attitudes sont totalement incompatibles avec la décence, menant en même temps, une discussion à bailler de banalité. Tout est autorisé, y compris (surtout !?) les attouchements, les caresses, les doigts qui s’insinuent, qui tripotent, chipotent sur un membre ou les lèvres humides de son sexe… Il faut dire que nous jouons à ça surtout « après » car « avant » serait insupportable. Un soir je l’ai vue, Elle, se tourner vers moi, légèrement penchée de coté, pour me dire « Xxxxx a rentré son doigt dans mon petit cul, c’est tellement bon, hmmmm !!! »

    Nos jeux sexuels reprennent de plus belle et c’est alors les corps qui se mêlent, sexes tendus, une prometteuse goutte de liqueur naissant à leurs méats… puis son regard furtif vers moi, ses yeux cherchant mon accord, puis rassurée par le plaisir qu’Elle peut y lire, ses cuisses largement écartées… Elle, écartelée par l’appel de la saillie ou encore le dos cambré, le cul tendu offrant sa chatte chaude à la pénétration du ou des mâles autour d’Elle… ces hommes remplissant son ventre de leurs queues dures, défonçant son vagin et son cul d’amples coups de reins… déchargeant enfin leur foutre dans des spasmes, des râles sans fin… cris d’orgasmes trop longtemps retenus, enfin atteints…

    Mais c’est une autre histoire… Avant, il y a le bonheur de la retenue où chacun s’évalue, décode l’envie des autres pour soi. Je ne suis pas sûr que notre jeu corresponde tout à fait à ce que vous avez voulu décrire mais à la lecture de votre article, c’est la première pensée qui m’est venue…

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription