Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

5/5 – Une histoire à trois (suite et fin)

! Signaler un contenu abusif

Valérie est songeuse :
« Merci… mais jusqu’où es-tu prêt à aller ? Où situer la limite avec toi ? »
« Je ne sais pas très bien. Il y a des gens comme vous qui littéralement vous « embarquent » , avec qui on est capable d’aller loin et d’autres avec qui on sait d’emblée qu’on ne fera jamais rien. Il peut m’arriver de ne pas avoir envie du tout. Pas d’envie réciproque, pas d’érection, équation vieille comme le monde ne devant rien à la fameuse panne ! »
« Serais-tu prêt à être pris en sandwich entre une femme (sous toi) et son mari (derrière toi) ? »
« Je ne sais pas, ça ne me choque pas mais je n’ai jamais essayé… »

Arnaud réagit avec humour :
« Pas encore ! »
« Oui, peut-être… Je ne peux rien dire sur ce sujet sinon que je ne suis pas choqué. Mais qu’en serait-il en situation ? Je ne sais vraiment pas. Je suis du genre wait and see »
Valérie insiste :
« Et l’inverse ? »
« Dis-donc… inverse, le mot est bien choisi (rires) ! Prendre le conjoint candauliste entre sa femme et moi ? »
« Oui ! »
« Pourquoi pas… C’est la dernière scène d’« Emmanuelle », ça ? Le fameux film érotique ? Il faut voir en situation. »

Le regard songeur, ma partenaire de jeu explique :
« En plus de l’excitation à voir ses deux hommes jouer entre eux, une femme ressent dans son cul ou sa chatte chaque coup de reins de l’un pénétrant l’autre qui la baise. Tu ne peux pas savoir à quel point c’est bon ! Il y a peu d’hommes pour comprendre ça ! »
Je reste pensif ; en effet, c’est une expérience sexuelle assez peu courante…
« Je n’ai jamais tenté l’expérience, je ne me sens pas agressé par l’idée, je ne ressens pas ma virilité remise en cause… en « danger », quoi ! »
Nous échangeons tous les trois un sourire complice.

« En attendant d’expérimenter… avec vous deux sait-on jamais ? j’aimerais me refaire une beauté comme on dit et rejoindre nos amis, ça fait une heure que nous avons disparu de leurs écrans radars, heureusement que nos préliminaires étaient courts ! »
« Il y a des douches de ce coté de la maison, on s’en sert pour la piscine ; tu trouveras shampoings et serviettes propres dans le local. »

Pour me guider, Valérie se lève, dépose un bisou sur mes lèvres, prend ma main et m’entraîne vers la maison, nus tous les deux, moi avec mes habits sous le bras. J’apprécie la coquinerie et la tendresse qui se dégagent de mes nouveaux amis.

Arnaud s’étire paresseusement sur le lit :
« N’en profitez pas pour baiser sans moi sous la douche ! »
Je réplique :
« Pas de danger, je ne veux pas revenir trop fatigué et ta chérie est une vraie voleuse de santé ; on sera juste câlins, si tu ne vois pas d’inconvénient à ce que je fasse des bisous à ta femme ? »
« Pas du tout et je suis sur qu’elle appréciera l’idée et la chose ! On a tendance à être très bisous-câlins, tous les deux ! »
« Moi aussi, j’aime la tendresse des instants d’après… »

Douche rapide, rhabillage et retour chez mon ami Olivier et sa belle et mystérieuse épouse… mais…

C’est une autre histoire !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription