Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

5/5 La femme de mon ami (suite et fin)

! Signaler un contenu abusif

Je m’installe derrière elle, saisis ses flancs. Ma queue est pointée devant son con maintenant très ouvert, dilaté par l’envie. Je la pénètre doucement, écartant les lèvres roses de son sexe. Je rentre ma queue facilement, aidé par son lubrifiant naturel et le mouvement en arrière de son bassin. Elle se donne pleinement, les genoux bien calés sur le canapé, le cul tendu, la fente offerte. Son gémissement reprend de plus belle. Je me sens bien, je veux contrôler mon orgasme.
« Oui, défonce moi, bon sang, j’en ai envie. Tu es là mon chéri ? Tu vois bien ta petite femme en train de se faire sauter ? »
« Je suis là mon cœur, je me déshabille, dès que mon ami a fini de baiser ma soumise, je vais la fourrer à mon tour. »
« Salauds, vous êtes des profiteurs, vous ne pensez qu’à mon cul ! »

Olivier sourit, ce qu’elle ne peut que deviner :
« Tu es si contente de le faire remplir, ma salope adorée ! »
Alex sourit…
« Je n’ai même pas sucé la queue de mon amant ! »
« Non, on va remédier à cela très vite. Je continue de te limer, j’en ai trop envie. Je te bourre bien le ventre, ma belle maîtresse ? »
« Ouiii… tu es mon amant chéri, maintenant ! »

Je la défonce en prenant appui sur ses hanches arrondies. Je freine car je sens mon orgasme pointer le « bout de son nez » ! Je sors de son sexe et passe devant elle, saisit ses cheveux à pleine main, brutalement, dirige sa tête vers ma queue.
« Tiens, suce ma bite, salope, elle est encore toute mouillée de ta chatte. »
Gloutonne, elle avale ma queue congestionnée.
« Tu suces bien, c’est très bon, jolie fille ! »

Elle recrache ma queue :
« Ca te plait de me sauter devant mon mari, hein ? »
« Oh oui ! Et toi, ça te fait mouiller d’être prise devant lui ? »
« Olivier mon amour, mon amant ne me baise plus, il fait rien qu’à parler au lieu de m’enfiler ! Mais bordel, j’ai envie de me faire mettre, tu comprends ?! »
Elle stoppe net en sentant mon sexe rentrer dans sa chatte. Son vagin m’accueille à nouveau, elle est chaude, c’est doux comme de la soie. En même temps, je caresse son petit trou avec mon pouce et pénètre son cul.

Alex gémit à cette intrusion.
« Tu veux m’enculer ? »
Pour toute réponse, je sors ma queue de son vagin et pousse contre sa petite rondelle attendrie par mon pouce… Elle est si excitée qu’elle s’ouvre sans tarder. J’avance mes reins pour la sodomiser. Je suis étonné, ça rentre tout seul…

Sans être un fan absolu de la sodomie, j’avoue qu’enculer Sacha est une sensation extraordinaire. Petit à petit, je pénètre son cul de plus en plus profond. Elle m’aide en se détendant, s’ouvrant au maximum. Tant est si bien qu’elle sent mes couilles contre ses fesses.
Malgré ma fatigue, je me contrôle assez bien et goûte au bonheur de posséder le corps superbe d’Alexandra. C’est un tel plaisir de lui défoncer le cul. C’est assez violent, ses cris sont mêlés de douleur et de jouissance. Quand je retire avec précaution mon sexe de son cul, elle reste ouverte un instant, gardant mon empreinte.

Je prends le temps de contempler ce corps magnifique, d’apprécier la douceur de sa peau, la rondeur de ses fesses… Puis je tends ma queue et force sa bouche. Alex m’aspire avidement, tord sa langue autour de mon gland. C’est une joie un peu sauvage mais entièrement partagée par ma partenaire et son mari.
« Cette fois, je vais jusqu’au bout, je vais te remplir de sperme, grosse salope ! »
A peine je fais coulisser mon sexe dans le sien que monte LA merveilleuse sensation… Plus question de me retenir, je ne peux plus ! J’explose enfin dans son ventre, crachant mon foutre au fond de son vagin.

Collée contre moi, Alexandra soupire :
« Oh la vache, qu’est-ce que tu m’as mis ! Je dégouline de sperme »
Je défait le ruban de soie noire derrière sa tête pour l’embrasser. Je croise son regard attentif et tendre devant la fragilité de l’homme qui jouit.
« Tu vas fourrer ta salope de femme, mon mari chéri ? Tu as aimé le spectacle ? »
Olivier prend place et l’enfile sans lui répondre. Mon foutre sert de lubrifiant. On a déjà partagé des partenaires même si pour la première fois il s’agit de sa femme…

Je pose mes lèvres contre la bouche d’Alex. Ouverte, goulue, elle entortille sa langue autour de la mienne, quel bonheur ! Je crois que mon copain s’est trop retenu, le spectacle de sa femme soumise était si fort qu’il ne tient pas longtemps et décharge à son tour en criant. Nous restons un moment tous les trois emmêlés…
Alexandra pose la main sur sa chatte pour éviter de tâcher le canapé. Nous sommes groggys, gavés de sexe… Quelle belle partie de cul…
Je me sens heureux avec ces deux-là…
« Sacha, c’est une catastrophe, je suis en train de tomber amoureux de toi. »
Olivier intervient :
« Oui et alors ? On a quand même le droit d’aimer et d’être aimé par plusieurs personnes ? »

Rapidement Alex intervient :
« Très sincèrement, tromper mon mari, lui mentir… pfff, ça non, ça ne me fait pas envie du tout. Je suis capable d’être amoureuse d’un amant régulier mais avec la permission et la complicité de mon chéri ! C’est indispensable. Je ne suis heureuse que s’il est heureux ! »
Affalé après son orgasme, l’intéressé a les yeux de Roméo pour sa Juliette :
« Mon cœur, que tu prennes mon ami pour amant ne me gène pas. Que tu ais des sentiments pour lui ne m’étonne ni me perturbe. Tu es ma femme et tu es son amante, nos statuts sont différents. Encore une fois, on a le droit d’aimer et être aimé ! »

Alexandra réagit :
« D’accord, mais je pose MA condition… non négociable : je ne veux pas d’histoires, vu ? »
Nous hochons la tête avec un bel ensemble ; le comique de la situation la fait rire :
« Vous permettez les mecs ? Vos foutres mélangés coulent entre mes cuisses… Ok c’est délicieux mais je vais me laver sinon mon canapé va être taché… Oh zuuuut ! »

Et Sacha s’éloigne la main serrée entre ses jambes, exhibant un des plus jolis petits culs que j’ai jamais vus…

6 Commentaires

  • Bonsoir,
    Merci d’avoir "prélevé" ces phrases dans une de mes réponses.
    J’y exprime l’essentiel de ma conception du candaulisme, empreint de lubricité mais aussi de respect.
    Votre commentaire me touche beaucoup, quoi dire de plus ou de mieux ?
    Bien cordialement à vous...

  • Actuellement complice d’un couple, nos relations se limitent, outre nos rencontres sexuelles a deux ou a trois, à des bavardages au téléphone, une relation amicale s’étant installée entre Lui et moi.
    J’ai pour Elle des sentiments (que je sais être partagés) amoureux et nobles. Cependant, il ne me viendrait pas à l’idée d’interférer, le WE par exemple, dans leur vie sociale et familiale !

    je ne saurais mieux résumer…

  • Bonsoir cher ami,
    J’ai failli ne pas vous répondre tant votre commentaire est dithyrambique !
    Mille mercis bien sur, pour votre gentillesse et ce que je croit être de l’indulgence car si mon récit vous a plu, je ne pense pas qu’il soit pour autant à "graver dans le marbre", pas plus que ma réponse, si sincère soit-elle, à TASPROC.
    Je suis amoureux de l’amour et du plaisir, là-dessus il n’y a aucun doute ...et un brin lubrique, si j’en crois notre ami CANDAULE.
    J’assume totalement ma lubricité, cela va sans dire... :o)
    Bien à vous...

  • Bonjour LCando,

    J’allais vous dire combien j’ai apprécée votre récit.. si plein d’humour et de joie, auxquels j’accorde une telle importance...

    Mais votre réponse en commentaire, LCando, prends le pas et suscite, plus encore,
    mon infini plaisir vous savoir de ce monde.

    La vie est un voyage et, comme dans le voyage d’Ulysse, ce qui est beau, c’est le voyage d’Ulysse.

  • Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre commentaire, c’est important d’avoir des retours. Le vôtre est positif et c’est très gentil à vous.
    Il peut arriver qu’une relation qui dure quelques temps débouche sur un sentiment amoureux. Ce n’est pas l’amour que se porte des conjoints, qui construisent leur vie en commun, ça n’a rien à voir.
    Après tout, il vaut mieux susciter de l’amour que de la haine !
    Une vie n’est pas linéaire, surtout sur le plan sexuel et ce n’est pas parce qu’on trouve un accord physique/psychique quasi parfait sur ce plan que ça fait du partenaire un compagnon potentiel.
    Quand on a ce type de relation, il faut SAVOIR en profiter au maximum. Actuellement complice d’un couple, nos relations se limitent, outre nos rencontres sexuelles a deux ou a trois, à des bavardages au téléphone, une relation amicale s’étant installée entre Lui et moi.
    J’ai pour Elle des sentiments (que je sais être partagés) amoureux et nobles. Cependant, il ne me viendrait pas à l’idée d’interférer, le WE par exemple, dans leur vie sociale et familiale !
    Voilà ce que j’ai voulu évoquer dans ce récit où les relations entre les personnes sont vraies si les circonstances, les noms et les lieux sont changés, bien sur...
    Pour ce qui est du changement d’amant, nous pratiquons de temps en temps la pluralité masculine avec Elle, la plupart du temps sans Lui, à sa demande. Elle aime beaucoup mon imaginaire et mes scénarios coquins. Je sais qu’Elle est également TRÈS sensible à l’atmosphère de sécurité que j’instaure en la préservant notamment des MST et... des quelques inévitables hommes peu recommandables croisés dans les boites et saunas.
    Ensuite, leur sexualité de couple ne me regarde pas, même si je sais leurs fantasmes et ce qu’ils recherchent dans cette relation candauliste. Je suis l’amant, ils sont le couple soit ma maitresse et son mari aimant la voir ou la savoir baisée par moi. L’amour qu’ils se portent ne me regarde pas, je n’y ai pas accès et c’est bien. Je suis simplement conscient que nous avons créé un ménage à trois sur le plan sexuel, SANS interférences dans nos vies, rien d’autre que se sentir heureux, équilibrés.
    L’amour, bien dosé, utilisé, perçu... ça fait du bien ;)
    Bien à vous...

  • Très belle histoire, nous avons beaucoup aimé...
    Pour ma part, je prend un amant mais je ne m’attache pas, j’aime changer..parfois on est très content d’autres fois on est déçu....mais j’aime voir mon mari très excité

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription