Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

37 – Karine la Coquine (2/2)

! Signaler un contenu abusif

En se penchant vers Karine, il tend le bras : soit il est idiot, soit il comprend qu’il est le jouet d’un jeu de coquins… A son regard entre les cuisses de ma femme, je sais qu’il est de la seconde catégorie. Tant mieux.

Je bande, ma queue tend la toile du jean alors que ma chérie s’exhibe devant cet inconnu ! Je regarde autour de nous… calme plat.
Il ne résiste pas « Madame… madame ? pardon mais… ce que vous me montrez est vraiment, euh… si agréable, excitant, pardon si c’est involontaire mais vous êtes si belle, je m’en voudrais de ne pas vous le dire » Il me jette un regard inquiet, interrogateur, tout de suite rassuré par mon sourire. Il comprend être la cible d’un couple de coquins.

Il se jette à l’eau « Vous êtes… euh… des libertins ? »
Je réponds indirectement « Chérie, tu devrais ouvrir plus tes cuisses, te montrer plus à monsieur, puisqu’il semble apprécier ton… physique. Je suis de son avis, tu est super bandante ! »
Karine ne répond pas mais docile, elle ouvre ses cuisses en grand.
« Mon chéri ? ça me fait mouiller quand on me mate comme ça, tu sais bien… » dit-elle d’une petite voix timide. Je me tourne vers le jeune homme. J’ai envie d’un plan exhibition un peu décalé… provocateur…
« Vous voulez bien toucher le sexe de ma femme, s’il vous plait ? Je veux savoir si elle mouille ? »

Sur qu’il veut bien ! Ils sont tous deux accroupis, face à face. Il regarde Karine, passe la main entre ses cuisses. Elle ferme les yeux en mordant sa lèvre inférieure. Là je sais qu’il touche les lèvres de son sexe, les réunit et passe doucement deux doigts sur sa moule, il me semble entendre le bruit visqueux des doigts dans sa mouille gluante.

« Elle est trempée, et même elle coule, je dirais. C’est… tellement bon, de la caresser… »
« Merci. J’aime faire toucher ma femme par un inconnu, je vous la donnerais volontiers à baiser, mais ici… »
Je laisse ma phrase en suspens, nous ne sommes pas à l’endroit rêvé pour « aller plus loin »
Je souris « Chérie, trouves-tu monsieur à ton goût ? »
« Oui mon cœur, et en plus… il sent bon ! » (sous-entendu, il doit avoir la queue propre)
Je me fend d’un large sourire « Vous voulez bien nous laisser un instant ? »
Il s’éloigne sans nous perdre de vue. Je jette un œil vers les cabines. Un échange de regard avec Karine qui chuchote « Tu ne penses pas me faire sauter ici ? Tu es fou ? »
« Ecoutes… non, bien sur, mais tu peux le sucer ? Ca me ferait plaisir de te voir le faire décharger, fais comme tu veux… ça m’excite comme un fou ! »

C’est la première fois que j’envisage une relation sexuelle de ma femme SANS moi ou plutôt avec moi mais juste comme voyeur. Karine est surprise mais le scénario l’excite.
« C’est comme tu veux ma chérie, je ne veux pas te forcer à quoi que ce soit mais… »
Elle m’interrompt « D’accord ! Ce mec me fait envie, c’est si excitant que j’en suis trempée, je sens que ça coule le long de mes cuisses maintenant que je suis debout, touche moi ! »
Je passe la main entre ses fesses, le long de sa fente lisse… ma petite salope est mouillée !
« Je ne pensais pas faire ça mais si tu aimes, moi aussi. Je veux toujours que ça vienne de toi ! Je suis à toi, tu es seul à décider ! »
Karine ne veut pas prendre la responsabilité de nos « égarements », c’est normal, même si elle adore clairement le cours pris par notre sexualité.

« Nous savons quels sont nos fantasmes, ma chérie ; réalisons celui-là, regarde mon pantalon, j’ai la queue qui cherche une sortie ! Tu t’occupes de lui, je surveille les alentours. Après on rentre à la maison, je vais t’en mettre un plein cul, ma salope adorée ! Je t’aime ! »
Elle me fait un grand sourire complice.

Je fais signe à notre inconnu de nous suivre dans une cabine. Ils se glissent tous les deux dans l’étroit cagibi, je reste dehors, lorgnant à l’intérieur. Lui s’assoit sur le banc, sortant rapidement sa queue bien dure. A genoux, elle le guide dans sa bouche.

Quelqu’un s’approche… putain une vendeuse ! Je referme vivement la porte.
« Vous avez besoin de quelque chose ? » demande-t-elle en souriant.
« Non merci madame, ma femme essaye quelques bricoles, vous savez comment c’est !? »
Sourire complice « Allons, il faut que les hommes soient patients s’ils veulent que leurs épouses se fassent belles ! » J’approuve avec un sourire niais et rassurant. Ben voyons…
J’ouvre la porte. Karine suce lentement notre nouveau partenaire. Elle me regarde, pousse le beau membre d’un petit coup de langue taquin.
« Elle est bonne, sa bite, j’en ai très envie, mon amour ; qu’est-ce qui se passe ? »
« Rien, une vendeuse. Continuez à vous amuser tous les deux, fais-le venir dans ta bouche »

Karine reprend la queue en bouche. Elle n’aime pas les gorges profondes mais ce sexe étant court, elle lui donne cette joie. Elle veut recevoir son foutre sur elle. Elle se relève, dégage sa mini-robe et son ersatz de soutif. Voyant ma femme à poil, il parcourt sa peau nue de gestes fébriles, caresse ses seins, sa chatte luisante de mouille, y rentre un doigt, le lèche. Elle le suce doucement, le pouce frottant le gland. D’un seul coup, retenant un cri, son ventre s’arc-boute et malgré qu’il se retienne, il jouit brusquement. Des jets sporadiques de sperme arrosent les seins et le ventre de Karine… Elle ferme les yeux mais je vois à son attitude qu’elle aime sentir ce foutre chaud sur elle, sur sa peau.
Le secteur étant redevenu calme, je me branle et décharge sur elle. A mon tour, mon sperme arrose son bas ventre.

On se rajuste très vite tous les trois, la vendeuse ne doit pas être loin.
Karine, toujours tendre, dépose un bisou au coin de la bouche de son partenaire.
J’ai dans mes yeux le souvenir de ma femme toute nue, suçant la queue d’un inconnu et se faisant arroser de foutre. Karine a dans la bouche le goût de cette belle bite. J’aimerai beaucoup la lui faire prendre dans la chatte et dans son superbe cul…

Nous partons vite, avec une énorme envie de faire l’amour à la maison, tous les deux…

2 Commentaires

  • Bonsoir,
    Merci pour votre commentaire, cela nous aide à continuer ces récits tirés de notre histoire de couple.
    Au plaisir de vous lire, cordialement...

  • tres belle histoire tres tres excitante

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription