Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

32 – Toi et moi (1/4)

! Signaler un contenu abusif

Nous n’avons eu aucune difficulté à vivre notre candaulisme. Je le suis devenue aussi pour mon chéri quand il joue au sexe avec une autre. Il m’arrive de participer à ces ébats hors l’amour de notre couple, comme lui quand je me dévergonde, le plus souvent à sa demande ou si je croise quelqu’un (quelqu’unE !) me faisant envie. Mon amour me donne ce plaisir et, si je n’ai aucune difficulté à séduire je crois que c’est grâce à cette relation qui nous rend l’un et l’autre plus surs de nous. Nous formons un couple fort sur beaucoup de points, sans doute à cause de notre complicité sexuelle totale, épanouie !

Il vous a raconté comment j’ai rejoint Xavier pour une soirée. J’ai lu par-dessus son épaule sa version de cette aventure. Bien que je savais déjà ses réactions, je suis heureuse d’avoir pu les lire calmement, après. Ce complice m’a beaucoup contentée, c’est tout à fait exact. Il décharge une quantité invraisemblable de sperme ! Je n’en suis pas revenue, et c’est juste pour ça que j’aime qu’il me saute alors qu’il est beaucoup moins beau que mon homme, mais l’envie… ça ne se discute pas !

Ce qu’il ne vous a pas dit et que je veux raconter ici, c’est ma bisexualité. J’aime les femmes autant que mon homme les aiment, j’en ai peur ! Cela remonte à mon enfance, quand j’étais à l’école de danse. Mon corps de quinze printemps déjà bien épanoui séduisait quelques unes de mes copines, voire de mes profs !

Mais revenons au temps présent. Nous avons rencontré un couple de libertins, Sophie et Marc, dont la sexualité est, si c’est possible, encore plus débridée que la nôtre ! Mon chéri me laisse volontiers rejoindre seule ce couple… mais je ne veux pas ! Ce que je veux, c’est Sophie, toute seule, toute nue. Elle est adorable. J’aime lui faire l’amour, elle se donne to-ta-le-ment ! Pour comprendre les plaisirs saphiques… et bien… il faut les pratiquer ! A propos de Sophie et afin de dissiper d’éventuels malentendus, mon chéri l’a déjà baisée plusieurs fois, au grand plaisir de Marc et de nos deux coquins. C’est une vraie bonne copine. Quand je vois qu’elle n’a pas le moral, Marc étant souvent éloigné par son travail, on demande à mon homme de la rejoindre, lui faire des gros câlins, il me raconte ensuite tout en détail : c’est LE jeu augmenté de la bienveillance de l’amitié !

Encore très jeune, Sophie est une gourmande de sexe, rarement fatiguée. Dernièrement, notre jeu de soumission (ce qu’elle aime le plus) fut de la faire baiser très fort par mon chéri ; en rentrant il m’a demandé de la rejoindre, l’utiliser sexuellement à mon tour, sans ménagement. Je ne sais pas ce qu’il lui avait fait mais Sophie était KO ; mon mec l’avait rejointe avec des copains. Ils l’ont baisée par tous les trous pendant deux longues, longues heures… « Quel pied ma Karine ! » me dit-elle, exténuée mais heureuse de ses multiples orgasmes. Elle une des rares filles que je connaisse à pouvoir jouir plusieurs fois de suite en peu de temps…

Sophie est une soumise, passive et contente de l’être, trouvant un plaisir inouï à se donner, se laisser faire. En boite ou chez eux, Marc la livre souvent à beaucoup de personnes à la fois prenant grand plaisir à lui provoquer des orgasmes à répétition… Avec Sophie, c’est facile et c’est toujours un étonnement de l’entendre crier, hurler, se débattre, tenter nerveusement de se défaire de la main qui la fiste, la langue qui l’électrise, les queues qui la pénètrent et fourrent sa chatte, sa bouche et son cul… souvent les trois à la fois ! Sophie aime « ça », tout le monde le sait et personne ne se lasse de la voir et l’entendre jouir.

Enfin apaisée, il n’est pas rare d’entendre Sophie-la-chipie éclater de son rire sain et malicieux, la bouche débordant de sperme !
Elle en demande toujours plus et nous sommes obligés de lui trouver des scénarii quelquefois compliqués. Marc déborde d’imagination pour sa chérie, en bon candauliste jouissant de la voir prise devant lui par de nombreux amants, hommes et femmes. Une personne non avertie pourrait se faire des idées fausses sur Sophie et Marc. Ces deux-là sont des amoureux romantiques, tout de contraste, une part d’ombre et une de lumière. Nous les aimons beaucoup, ce sont de vrais amis, relation rare à réussir dans le milieu libertin où l’on évite généralement les liens trop… affectifs !

Mais laissons notre Sophie à ses jeux sexuels « poussés ». J’écris vite car je me prépare pour un rendez-vous coquin. Rassurez-vous, mon homme est d’autant plus au courant qu’il en est l’instigateur. Un de ses amis est de passage à la maison, nous l’avons invité ce soir. Aux regards, je sais que je lui plais, par contre je ne sais pas trop ce que mon mari lui a raconté sur moi… Cette fois, l’excitation vient de ce que je ne sais rien, ou pas grand chose.

Mon amour de candauliste m’a seulement dit
« Je veux que tu t’habilles simplement mais très sexe, ce soir. Tu ne mets pas de sous-vêtements, ni culotte ni soutif. Une robe simple fera l’affaire. J’espère que tu l’enlèveras rapidement… Je ne te demande pas s’il te plait, ta façon de le regarder m’a suffit. Tu mets des escarpins, pas de bas, tes cheveux fous tenus en vrac comme tu sais si bien le faire, par cette jolie pince en écaille de tortue »
(à suivre)

2 Commentaires

  • Merci !
    J’espère que votre épouse l’est au moins autant, pour votre plaisir et... surtout, pour le sien !

  • J’aime cette notion de bienveillance entre couple et au sein même de votre couple.
    Vivement le plaisir de vous lire vicieuse et généreuse en amour.
    Cordialement

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription