Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

2Asiat25 - Notre présentation

! Signaler un contenu abusif

Bonjour, nous nous présentons : G et A.

Nous nous sommes rencontrés, il y a 20 ans maintenant, lors d’une soirée organisée par des amis.
Encore jeunes et lycéens, un coup de foudre s’est produit lorsque j’ai vu A. pour la première fois : le décor de la salle et les couleurs se sont effacés pour ne laisser que du blanc papier, la musique s’est mise en sourdine et ne restait qu’elle et moi en couleur.
J’étais timide et manquant fortement de confiance en moi. J’ai tout de même pris mon courage à 2 mains pour demander le numéro de téléphone de la Belle car au fond de moi, je savais que c’était Elle. La semaine suivante je l’embrassais pour la première fois. Cela a été d’ailleurs notre premier baiser à tous les deux.

Nos lèvres ne se sont plus quittées depuis lors et il n’y a pas un jour où je ne l’embrasse pas. Si par absence cela arrivait, je rattrape largement le jour manqué.
Oui en effet, je suis fou d’amour pour ma femme, qui a dit « oui » il y a 14 ans. Et c’est elle qui m’a demandé en mariage.
Pour autant après 15 ans de vie commune et 2 merveilleux enfants, les nuages se sont présentés.
Le couple s’était mis sur les rails du train-train et la routine s’est installée.

Ces nuages sont ceux de l’infidélité : une première série et une autre 5 ans après. Il n’y a pas eu de maîtresse mais des services d’Escort. Le résultat est cependant le même.
Madame, comme toutes les dames, a eu le flair de ces escapades pour les 2 séries et a eu le courage de me poser la question pour que je puisse répondre de mes actes à chaque fois. Pour la dernière série, elle a mené son enquête. Ses recherches l’ont amené jusqu’à mon Escort préférée : une tchèque. Pris, je lui ai expliqué les raisons et lui ai assuré une solution rapide.
Depuis peu, j’ai pris l’initiative de m’encagé pour rassurer ma Belle et lui redonner le pouvoir sur mon pénis. Un petit rituel délicieux se passe tous les matins : j’encage mon pénis et le lui montre pour qu’elle sorte la clé de sa cachète et verrouille la cage avec un cadenas. Lors du « clic », un sentiment délicieux m’envahi : voilà mon amour, aujourd’hui je resterai sage, pas de filles, pas de porno ni de masturbation, rien, rien que toi. Tel une incantation, je répète ces paroles à chaque fois que le cadenas fait « clic ».
Elle était plus contre cette idée de cage car trouvant cela réducteur et asservissant. Avec beaucoup de patience et d’explications, j’ai pu la convaincre que c’est moi qui ai décidé de m’encager et que je n’encage que mon pénis et non mon esprit. Elle a fouillé internet à ce sujet et m’a fait part des résultats qui ont permis de la rassurer sur mon état mental et des motivations qui poussent les maris à faire cela.

Cette idée était bien incomplète : J’ai eu du plaisir égoïste et comme le mentionne le site : « Selon les croyances des uns et des autres, l’infidélité prend une couleur morale différente, du péché à la faute, jusqu’à l’erreur, à l’incident de parcours ou l’expérience.
Dans tous les cas, elle a été vécue comme difficile, voire nuisible à la pérennité du couple. Elle a été une cause de perturbations, de souffrance pour celui qui subissait, une cause de joie et de perturbation pour celui qui agissait.
Le candaulisme quant à lui, permet au couple, par le partage, de se rapprocher, de prendre conscience de ses manques et de s’engager sur une voie plus solide. Le candaulisme peut ainsi apparaître comme une autre logique de partage au sein de votre couple. »

Nous avons maintenant pris la résolution d’aller de l’avant avec l’aide des explications du site. Voici les passages qui nous ont marqué : « Il n’y a peut-être pas de travail plus urgent dans un couple, dans une vie, que de maîtriser sa possessivité. Cela ne se fait pas en une seule fois, mais pas à pas. Ceux qui passent par cette épreuve savent qu’ils ont traversé le feu de leur enfer personnel. Une violence intérieure parfois terrible. »
« Un couple heureux et vivant n’est pas un couple qui s’enferme. »
« La pratique du candaulisme est un bon apprentissage du processus de non possessivité et d’affirmation d’autonomie. Le candaulisme permet l’apprentissage de l’empathie l’un avec l’autre, la manière de se mettre à la place de l’autre pour éprouver ce qu’il ressent. »

Je vous dis à bientôt.
G.

3 Commentaires

  • salut, tres beau texte, j ai moi meme essayer l arret de la masturbation et il est vrai que cela arrange bcp de probleme, meme si je suis exite du matin au soir, mais j arrive tout exiter pour faire l amour a ma femme.
    ( je me branle quand meme au moin trois fois par semaine en cachete lol)

  • Bonjour
    Dans votre texte, je me reconnais dans ce qu’il vous est arrivé (j’ai fais des chose pas très sympa non plus à son égard) et ce que vous avez subit, à mon tour j’essaie avec ma femme que j’aime énormément de la faire aller dans ce sens du monde du candaulisme, ce qu’elle refuse encore maintenant mais peut être qu’un jour elle s’ouvrira à ce genre d’expérience.

  • Bonjour, quel beau texte et réflexions importantes, sensées et sensibles....ça me fait beaucoup de bien ...
    Merci

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription