Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

11 – Karine, Mimi et l’Inconnu (4/4)

! Signaler un contenu abusif

Nous restons quelques minutes, quelques siècles… étendus comme ça sur les serviettes.
Notre nouvel ami a mis sa main sur la chatte de Karine. Si elle est reconnaissante de la jouissance qu’il lui a donnée, je sais qu’elle ne va pas supporter ça longtemps, c’est un peu mon domaine réservé…
Karine repousse la main doucement. Les blessures d’orgueil ne sont pas nécessaires, elle a raison. Il comprend très bien, s’excuse même.

Karine l’embrasse « Je vois que tu as tout compris. J’ai adoré que tu me baises devant mon homme, lui aussi j’en suis sure. Tu m’as prise par tous les trous, c’était un feu d’artifice délicieux. On recommencera, ne t’inquiètes pas ». J’approuve d’un hochement de tête.

« Vous savez, ce n’est pas facile pour moi, je vous trouve si beaux tous les trois. Même ton mari me plait, c’est te dire »
Karine croise de nouveau mon regard… Un bisexuel bien élevé, qui nous vouvoie et pense obligatoire de la câliner « après », ça peut toujours servir se dit-elle, je le lis dans ses yeux, les miens lui sourient muettement.

Mimi s’est éloignée pour reprendre ses affaires, elle revient et n’a rien entendu.
« Quelqu’un peut me ramener ? Je suis désolée de vous quitter si vite, mais j’ai promis à ma maman… » Nous sourions à ces mots mignons de la petite chienne, celle qui se donnait à l’instant sans retenue.

« Je vais te ramener, j’en ai pour dix minutes. Tu m’attends ici, mon cœur ? » J’acquiesce.
« Notre ami te tiendra compagnie ? »
Son jeune partenaire de sexe sourit « J’ai tout mon temps, pas de problème »

Karine et Mimi partie, nous regardons toutes ces couleurs bleues, face à la mer.
« Tu veux pas savoir comment je m’appelle ? » Notre inconnu tente un pacte amical.
« Si, bien sur. Mais ce n’est pas parce que je t’ai donnée ma femme. Karine et moi cloisonnons très bien notre vie, ça évite les emmerdes ! Alors, comment t’appelles tu ? »

« Paul, je m’appelle Paul ; J’ai fait une gaffe en disant que tu me plaisais aussi ? »
« Non, ça dépend du feeling et c’est plutôt flatteur pour moi, je ne juge personne, je serais assez mal placé ! »
« Super ! Tu es tellement bien monté, pardonne-moi mais j’avais même envie de te sucer »
Je ne veux pas le vexer, il est sympa.
« Il n’y a pas de mal, une autre fois peut-être, à trois avec ma chérie ? Je suis très candauliste et je ne conçois pas de jeu sexuel sans Karine »

Celle-ci revient quand il m’envisage avec une précision gênante. Ma chérie comprend, ça l’amuse.
« Tu as ramené Mimi la chipie à sa maman ? »
« Oui, une belle chipie à peine fatiguée, figure-toi qu’elle a profité que j’étais absorbée par la conduite pour me caresser et passer sa main entre mes cuisses… »
« Elle voulait te baiser ? »
« Oui, je lui ai promis une partie de cul demain, je voulais revenir vite. Je me suis quand même garée sur un parking dans les dunes. Elle m’a roulé une pelle, mit une main entre mes cuisses, elle m’a forcée et mit un doigt dans ma chatte, je suis un peu saturée mais c’était quand même bon ! »
« Je te connais, elle n’a pas dû beaucoup te forcer, ma belle cochonne, tes doigts doivent encore sentir son cul et sa moule ? »
« Ouiii, les deux, j’avoue en avoir profité ! J’ai rentré mes doigts dans ses petits trous, sa chatte était encore mouillée de ton foutre, mon chéri. Elle est super bonne, il faut reconnaître ! »

« Je ne te présente pas Paul, mais c’est le prénom de celui avec qui tu… « t‘amusais » si bien tout à l’heure ! »
En admiration devant Karine debout, toujours nue sous sa robe de plage qui ne cache pas grand chose, Paul remettrait bien le couvert…

« Je suis crevée, Paul, j’en ai pris plein mon petit cul et maintenant je veux rentrer à la maison avec mon chéri »
Je hoche la tête « D’accord, on embrasse Paul et on s’en va »
Paul comprend très bien Karine et que nous rentrions chez nous, tous les deux.
D’ailleurs, nous nous retrouverons bientôt pour jouer encore au sexe, comme nous aimons !

(à suivre … ou pas ?)

6 Commentaires

  • Merci beaucoup pour ce très beau témoignage qui plus est bien écrit......

  • Merci beaucoup, c’est important de se savoir lu et apprécié pour continuer.
    Nous marquons une pause pour des raisons d’emplois du temps en... surcharge, oui, même l’été :(
    Bonne soirée, à bientôt,
    Merci pour vos bises, recevez les nôtres sincères

  • Vos récits sont super, continuez comme ça...nous aimons beaucoup....

    Bise de nous deux à vous deux

  • J’aime vos propos et la vision que vous avez du candaulisme. Rassurez vous, les membres de notre communauté sont tout comme vous et pour la grande majorité très ouverts. Ils sont extrêmement soucieux du plaisir de leurs partenaires.
    Là où il peut y avoir une nuance c’est que la réciproque n’est pas toujours de mise, mais cela fait partie de la palette des possibilités qu’offre notre pratique.
    L’essentiel est bien d’avoir développé cette capacité à partager le plaisir de l’autre.
    Affectueusement

  • Bonsoir, cher Candaule.
    Votre commentaire nous remplit de joie, c’est très gentil à vous.
    Nous allons (peut-être ?) marquer une pause dans nos histoires, pour de simples raisons d’emploi du temps...
    Nous connaissons parfaitement la jalousie, détrompez-vous, par contre nous ne l’éprouvons pas dans nos histoires sexuelles plus ou moins fantasques, vous avez raison.
    Nous connaissons ce sentiment lorsque l’un ou l’autre est attiré par un(e) partenaire amoureux(se). Cela peut se produire, ce sont d’autres chemins de traverse, nous savons que c’est très court et que l’Autre revient toujours.
    Personne n’est à l’abri d’un coup de foudre, c’est très douloureux pour les deux. C’est aussi pour ça que le candaulisme est un sauveur... il faut le dire bien haut.
    Je lis, ici notamment, des aventures candaulistes uniquement ludiques, sans vrai danger ou, en tout cas je ne l’ai jamais vu autrement que dans les mots employés, "cocu", par exemple qui semble être un fantasme masculin majeur dans le candaulisme alors qu’il ne me séduit pas du tout... ni le mot, ni la chose...

    Karine est intelligente et adorable, elle sait que notre démarche se doit d’être très... LIBRE pour emplir notre vie affective. Le candaulisme est le chemin que nous avons choisi, il est totalement bi-latéral, ce serait insupportable autrement !
    Je suis son Roi Candaule, je la donne, je la force à être nue sous le regard, le toucher, la pénétration d’autres et ici, je la livre complètement à la concupiscence des lecteurs. J’en retire beaucoup, beaucoup de plaisir.
    Vous admettrez sans doute avec moi que ce serait très injuste si ce n’était pas réciproque ? Injuste et... privant l’Autre du plaisir que l’on s’octroie !?
    Alors, si Karine, ma perle rare, aime être ma soumise, j’adore quand elle me choisit des partenaires de sexe pour SON plaisir voyeur, la satisfaction de son envie de partage. Simplement par conformation mentale, je n’ai aucune aptitude à la soumission...
    Alors, nous avons d’autres conventions, d’autres excitations dans la réalisation de fantasmes conjoints et adaptés à ma structure mentale. Par exemple, j’aime les filles jeunes. Je ne suis pas pédophile, bien entendu, cela ne me concerne en rien, je suis écoeuré par ces perversions.

    Nous avons une LOI : "tout, mais entre majeurs et consentants" !

    Karine a un vrai flair pour me dénicher des partenaires dont elle fait souvent ses amies sexuelles !
    Le triolisme participe du candaulisme.
    Cette pratique, sous de multiples formes (et c’est peut-être déconcertant pour le lectorat de votre site ?), organise pour beaucoup notre vie sexuelle, mais pas tout à fait comme les autres, précisément à cause de notre façon de tout pratiquer à deux, en équilibre sur deux. Donner ma femme n’a pas d’autre valeur que sexuelle et pour K, donner son homme est tout à fait identique.
    Nous avons aussi une vie affective forte, une vie amoureuse et un environnement familial difficile à intégrer dans nos histoires !
    Je suis sur que vous l’aviez compris ;)
    Nous vous embrassons affectueusement.

  • Une somptueuse contribution que vous nous offrez là cher Ycando !
    Encore une fois, j’aime beaucoup votre témoignage non seulement pour le style et le scénario qu’il nous propose, mais aussi et surtout pour le lien que vous illustrez avec richesse entre le candaulisme et l’esprit libertin qui habite de nombreux couples.

    Comme je crois, vous l’avez dit vous-même, vous êtes de véritables libertins qui s’adonnent en toute Liberté aux pratiques candaulistes.
    La jalousie ne semble jamais avoir eu sa place dans votre couple, à sa place vous avez laissé la part belle à la complicité, aux désirs et aux plaisirs partagés....

    Mille mercis pour tout ce que vous nous offrez.
    Chaque témoignage rend Karine encore plus fascinante.
    Bises à vous deux

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription